Roatan

Le Sud

 

Nous avons pris un hôtel qui a une navette pour l’aéroport histoire de ne pas nous obliger à prendre une voiture de location dès notre arrivée, de prendre nos marques d’abord…

Le PARROT TREE PLANTATION  ressemble à un village du prisonnier. On y accède par une entrée sécurisée avec des gardes armés!!! Les chambres sont en fait des studios plus ou moins grands avec kitchenette. On peut se baigner dans un lagon artificiel juste devant mais il est impossible d’aller dans la mer car les abords sont constitués de reef peu engageants. On prend les repas dans une paillote mais la carte est plutôt réduite et les tarifs chers !!! La literie est de mauvaise qualité. Tous les jours à 9h, les bateaux de croisière déversent leurs touristes par bus entiers jusqu’à 15h et finie la tranquillité…
Nous apprendrons en fin de séjour qu’en fait ces studios ont été achetés en time-share principalement par des américains et qu’ils sont loués quand les propriétaires ne sont pas là. Le problème est qu’aucun de ces proprios ne voit un seul centime de ces locations dû à la malhonnêteté des gérants !!! Je ne recommande donc pas cet établissement à moins que vous ne profitiez d’un tarif imbattable!!! Pourtant, les bâtiments sont jolis, le fait qu’on soit visité tous les jours par des « lapins de Roatan »(en fait des agoutis appelés lapins car ils courent de la même façon !!!) est plutôt sympathique et l’hôtel semblait bien agréable en photo…

 

 

 

Bref, nous comprenons très vite qu’il est urgent de louer une voiture pour s’échapper. Sur internet, Avis propose une location à 30€/jour pour le plus petit modèle sans assurances et l’hôtel nous propose une location à 35€. En fait, c’est un employé qui nous loue sa propre voiture !!!
On est un peu réticents au départ et puis on se dit qu’il vaut mieux donner notre argent aux locaux plutôt qu’aux multi-nationales. Pas de contrat de location, paiement en cash pour une voiture qui n’est pas de toute jeunesse et qui n’a plus de suspension mais…tout se passe sans encombres…

 

Le lendemain, nous partons vers French Harbour à l’ouest pour visiter, faire du change et des courses.

 

Nous passons devant l’entrée de FANTASY ISLAND . Un resort où nous avons failli aller à la place du PARROT TREE car on nous proposait une formule all inclusive très intéressante. On a été découragé par tous les commentaires disant à quel point l’hôtel est vieillissant et mal entretenu: problèmes d’eau chaude, d’humidité…
Il se dit à Roatan que c’est le lieu de tournage de la série  » l’île fantastique », une série de la fin des années 70 où Mr Roarke et le nain Tattoo, en smoking blanc tous les 2, accueillaient des visiteurs sur une île afin de réaliser tous leurs désirs…C’est absolument faux car à part le générique qui a été tourné sur une île d’Hawaii, le reste a été filmé dans le Jardin Botanique et Arboretum d’Arcadia de Los Angeles !!!

 

A la jonction de la route principale et de la route pour French Harbour, il y a une station essence: PETROSUN, une banque BANCO ATLANTIDA et une grande surface: ELDON’S.

 

 

1ère étape, la banque…Il y a des gardes armés à la porte verrouillée et on ne nous ouvre qu’une fois nos sacs inspectés et nos téléphones portables éteints !!! Il faut également enlever ses lunettes de soleil. Nous ne pouvons changer que 200€ à chaque opération…et on ne pourra faire du change que dans cette enseigne de banque durant tout le séjour.
On s’organisera donc très vite à faire chacun du change ensemble, l’un après l’autre…

 

 

2ème étape, les courses dans la grande surface…On est étonné du prix des fruits et légumes, tous à moins d’1€ le kilo!!!
Etrangement, il n’y a pas de poisson frais en vente dans ce magasin par contre on trouve tout le reste…
Un peu plus loin sur la gauche, il y a le marché de gros de poisson pour les professionnels et un peu plus sur la droite, une grande surface qui ne vend que des produits de la mer…

 

 

Au bout de la rue principale de French Harbour, se trouve le restaurant GIO’S  fameux pour son crabe royal (king crabe). Sur pilotis au dessus de la mer, il y a 2 terrasses avec une vue imprenable. La terrasse au 1er étage est la plus jolie mais aussi la plus prisée…
Le plat de crabe est énorme, il y a 3 variantes: uniquement crabe, crabe + langoute, crabe+ langouste+ crevettes. Une petite salade avec du pain aillé est servie en entrée. Ce n’est pas donné mais c’est excellent et on peut partager le plat à 2 !!! Seul bémol: le personnel…La serveuse n’a rien compris à notre commande de boissons pourtant faite en espagnol puis en anglais et le serveur qui nous a mis les « bavoirs » (avec des pinces à linge roses pour les filles et vertes pour les garçons, SVP !!!) et aidé à casser les pinces des crabes nous a réclamé de l’argent arguant que les 10% de service imposés ne concernaient que le bar et la cuisine !!! 33% de taxes + 10% de service + l’argent réclamé par le serveur = une addition plutôt salée en final !!! Nous n’avons pas regretté parce que le crabe était un vrai régal mais nous n’y retournerons pas…
Un autre restaurant Gio’s se trouve à FLOWERS BAY.

 

 

 

 

En retournant sur French Cay, on passe devant un mall, THE BUCANEER, quelques boutiques mais surtout un petit lagon avec des tables et des hamacs dans l’eau où on peut prendre un verre… Très élégant… Le quartier est joliment désuet avec ses maisons plus ou moins en état de toutes les couleurs…

 

 

 

 

Peu d’attraction dans le coin, nous nous décidons d’aller faire un tour à la ferme d’iguanes, l’ARCH’S IGUANA & MARINE RESERVE .
Même si on a déjà eu l’occasion de voir plein d’iguanes pendant nos voyages en Amérique Centrale et qu’il y a de grosses polémiques sur internet au sujet de 2 singes capucins enfermés dans des petites cages, on aime l’idée qu’un particulier ait décidé de protéger les iguanes de l’île qui sont décimés pour leur viande.
L’entrée est un peu chère: 10$/p mais on nous assure que le parc n’est financé que par ce moyen. Quant aux singes sur lesquels je me renseigne, les cages ont été agrandies depuis toutes les critiques et on m’affirme les laisser en liberté après 15h quand le parc ferme…Intox?
Il parait qu’il y a 3000 iguanes et c’est vrai qu’il y en a partout !!! On nous donne des feuilles pour les nourrir sans nous demander d’argent alors qu’il est écrit que c’est 1$ les 2 feuilles !!!…bon point! Ils se laissent caresser, gratouiller avec plaisir ce qu’on ne fait pas pendant longtemps car leur peau est si rugueuse qu’elle nous arrache les doigts !!! Leur parc marin ne contient qu’une dizaine de tarpons sans grand intérêt.

 

 

 

 

Dans la rue parallèle, juste avant l’embarquement pour l’île LITTLE FRENCH KEY , une île resort, se trouve le DANIEL JOHNSON’S MONKEY AND SLOTH HANGOUT .
Ils prétendent être un centre de sauvetage pour les animaux sauvages récupérés chez des particuliers mais les voir dans ces cages fait peine à voir surtout s’ils ont été un jour domestiqués… 10$ l’entrée par personne pour entretenir les animaux (?). On nous explique leur histoire et on nous invite à entrer dans les cages. Une petite paresseuse vient volontiers dans nos bras… Visite vraiment optionnelle.

Depuis notre retour, je vois circuler des articles sur le net expliquant que l’on peut nager avec des jaguars sur l’îlot de Little French Key. Bien que je sois plutôt enthousiaste qu’un complexe particulièrement dédié aux escales des énormes bateaux de croisière arrive, comme ils le prétendent, à fonctionner en mode écologique et à agir pour la réhabilitation d’animaux sauvages, je ne pense vraiment pas que la promiscuité des hommes avec les jaguars soit bénéfique à leur équilibre… mais ça n’engage que moi ! Bizarrement, je n’en ai jamais entendu parler sur place…

 

 

 

 

On s’arrête pour dîner à la CAL’S CANTINA, recommandée pour sa vue panoramique et proche de notre hôtel. Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 20h, c’est vraiment un endroit exceptionnel. On y mange bien pour relativement peu cher et la vue est à couper le souffle !!! Le coucher de soleil y est mémorable… Le menu est inscrit sur des tableaux effaçables car il diffère en fonction des arrivages.
A ne pas manquer !!!

(Les photos sont prises un midi quand nous y sommes retournés pour déjeuner…)

 

 

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.