Roatan

West Bay

 

La navette du PARROT TREE nous ramène à l’aéroport là où la navette de notre nouvel hôtel: le BANANARAMA DIVE & BEACH RESORT  à West Bay aurait dû venir nous chercher !!!

 

Après 1h d’attente et ne voyant toujours rien venir, on a commencé à prospecter du côté des loueurs de voiture. C’est finalement DOLLAR CAR RENTAL à l’aéroport qui nous offrira le meilleur deal: un véhicule de moyenne taille (on un équipement de kite + 2 sacs à transporter) à 35$ tout compris/jour, le plus petit modèle étant à 30$ !!!

L’état de la voiture est similaire à celui de celle que nous avions eu au Parrot Tree: toute cabossée, les freins un peu lâches, la porte conducteur ne ferme que de l’intérieur… bref, une voiture de Roatan !!! Si l’autre n’était pas de toute première jeunesse, celle-là est carrément une antiquité: 250000 kms affichés au compteur!!!

Un point important: les véhicules ont pour la plupart des vitres surteintées. Si c’est plutôt pratique pour conduire la journée en étant protégé du soleil, c’est un problème la nuit… Si vous avez l’intention de sortir le soir, bien faire attention de ne pas prendre un pare-brise avant surteinté car on ne voit plus les trous des routes dans les phares!

 

On se trompe de route à COXEN HOLE ( la « grande » ville de Roatan) car la route principale est celle qui passe par Sandy Bay pour aller à West End !!!
Nous, on voulait prendre la route du littoral pour voir la frégate de l’armée française qui est au large du port… pas de quai, réservés aux monstrueux navires de croisière !!!
En fait, il faut tourner à gauche dans le village mais sans panneau, c’est tout de suite moins évident…
Une fois trouvée, la route est très jolie, aussi défoncée que les autres mais elle passe le long de la mer au milieu de quartiers très typiques…
On passe devant le CAPTAIN JACK’S, restaurant de ceviches sur pilotis idéalement situé à 300m du débarcadère des ferries mais qui est malheureusement fermé et en vente lors de notre passage.
Un peu plus loin, se trouve le lieu de la photo du sigle de Roatan en grosses lettres.

 

 

 

 

 

En arrivant sur West Bay, on croise sur la gauche un phare bleu et blanc: EL FARRO qui étonnamment, était un logement à louer et qui est en vente.

Dommage qu’il soit fermé parce qu’au niveau vue et originalité, il devait être dans le top 5 de Roatan !!!

 

 

 

 

 

En face, il y a une boutique de rhums arrangés: la ROATAN RUM COMPANY  où on peut goûter et acheter des cakes parfumés au rhum et plusieurs sortes de rhums arrangés: noix de coco, vanille, épices… à 25$ la bouteille, parfaits pour l’apéro au coucher du soleil sur la plage !!!

 

 

 

 

 

 

BANANARAMA DIVE & BEACH RESORT

 

Un chemin étroit mène au BANANARAMA. On nous indique un parking qui nous semble peu pratique mais bon, on n’a pas trop le choix, tous les autres sont payants: 1$/heure !!!
Toujours par mon CE, on a réservé un 1/2 condo ou suite junior et là, c’est la mini dépression quand on se retrouve dans cet appartement, grand certes, mais sombre, sentant le renfermé, meublé comme chez nos grands-mères et surtout coincé dans un petit immeuble entre un parking en travaux et la route, à 300m de la mer alors que l’hôtel est sur la plage !!!
On retourne à la réception, bien décidés à trouver une solution de rechange quitte à payer un supplément. Je dois avoir l’air vraiment désespérée car on nous propose en échange une beachside room, la n°16. C’est une petite maison accolée qui est sombre mais quasiment sur la plage. Nous l’acceptons sans aucune hésitation…
Donc, je conseille de bien regarder le descriptif des hébergements proposés  et de ne surtout pas prendre ni la suite junior, le 1/2 condo ou le full condo qui sont trop loin de la plage sur la route principale.
Pour les plongeurs, il existe des formules chambre en pension complète + plongées qui ont l’air intéressantes.

.

 

Il y a des « événements » quotidiens: 2 pizzas pour 1, 2 sushis pour 1, happy hour, diffusion de film récent sur grand écran, karaoké,etc… qui sont annoncés sur des tableaux…

Attention: si vous avez une voiture et que vous la garez dans la cour juste avant le resto (le seul endroit possible). La notre a été cabossée pendant la nuit sans qu’on puisse savoir qui était le responsable. La directrice de l’hôtel a été très réactive et s’est proposée de négocier avec le loueur afin que nous n’ayons pas de réparation à payer… En fait, notre voiture était déjà si cabossée que le loueur n’a pas vu les dégâts…

 

Tout ça fait très club de vacances, comme toute la plage de West Bay d’ailleurs. On peut y faire du stand-up, du jetski, du parasail, de la banane, du flyboard , du snorkeling, se faire masser, tresser les cheveux, etc… Les croisières débarquent presque quotidiennement et avec elles le lot de vendeurs à la sauvette qui essaient de nous vendre de tout…

 

 

 

 

 

 

 

 

PLONGEE

 

Il y a de beaux coraux juste devant la plage qui permettent de bien s’amuser rien qu’avec un masque et un tuba. On y a vu régulièrement des perroquets de toutes tailles, des barracudas, une raie pastenague et plein d’autres poissons colorés qui viendront autour de vous volontiers si vous leur apportez un peu de pain…

 

La plongée bouteille se fait le matin, départ du bateau à 8h10 devant l’hôtel. Les horaires du petit-déjeûner 8h-9h30 ne sont pas très adaptées pour les plongeurs alors que c’est un centre de plongée !!!
Il y a juste un aménagement pour les plongeurs qui peuvent commander leur assiette à partir de 7h45 et ensuite ou l’avaler en vitesse ou la mettre au frigo de la chambre et la réchauffer ensuite au micro-ondes après la plongée!
Quand on fait 2 plongées le matin, elles se succèdent avec un break d’une demi-heure entre… Ci-dessous la grille des tarifs… On a pris un pack de 10 plongées sur une semaine = 330$ + la location de l’équipement (gilet Fenzy et bouteilles)= 60$ + 15% de taxes= 449,50$.

 

 

 

Si vous plongez à Roatan, vous serez très surpris de voir votre guide de palanquée tuer des poissons lion (rascasses volantes) avec une fourche et les mettre dans un tube. La raison est que cette espèce de rascasse, qui n’est pas endémique à la zone caribéenne, est devenue une menace écologique pour le corail et les espèces de poissons locales.

On pense que quelques spécimens se seraient échappés d’un vivier en Floride lors de l’ouragan Andrew en 1992 et auraient depuis envahi les eaux des Caraïbes mais comme dans toute catastrophe écologique, d’autres théories sont probables:

  • ces rascasses auraient pu s’introduire dans l’eau des ballast équipant certains navires. Ces réservoirs sont  remplis ou vidangés d’eau de mer afin d’optimiser la navigation mais leur vidange peut poser des problèmes écologiques accentués depuis la création du canal de Panama.
  • des spécimens auraient été relâchés dans la mer par des propriétaires affolés de voir leur aquarium dévasté par leur si belle mais si féroce rascasse asiatique achetée en animalerie !!! 
  • la méconnaissance de ce poisson et de son adaptation . Alors qu’elles ne se reproduisent normalement qu’une fois par an, ces rascasses se reproduisent tous les mois dans les eaux chaudes !!! On comprend donc l’affolement des propriétaires de grands aquariums qui ont choisi de réguler leur population en rejetant le surnombre à la mer !!!

 

Elles sont extrêmement voraces et n’ont pour l’instant aucun prédateur. Leur population étant devenue 15 fois supérieure à la normale, le ROATAN MARINE PARK à West End forme des plongeurs à capturer et tuer un maximum de rascasses afin de rétablir un équilibre. Depuis 2011, ce même parc a lancé un programme pour apprendre aux requins à manger ces rascasses!!!

 

Vous verrez également de la rascasse au menu de nombreux restaurants et n’hésitez pas à en manger, c’est un poisson excellent et vous rendrez un grand service à l’écologie du pays !!! Il parait même que leur chair serait aphrodisiaque… en informer les chinois serait peut-être la solution définitive…

 

 

 

 

 

 

Une liste de tous les meilleurs sites de plongée de Roatan
N’oubliez pas qu’il n’est pas recommandé de prendre l’avion le lendemain d’une plongée et qu’il vaut mieux laisser au minimum 24h entre une plongée et un vol en avion…

 

 

NICE ‘N SPICE

 

On s’est retrouvé chez NICE ‘N SPICY  comme d’autres touristes du coin d’ailleurs, en pensant être chez le fameux LALA parce qu’il est situé en bord de route à côté de l’ancien magasin de LALA qui porte encore son enseigne !!!
De toutes façons, nous n’aurions pas pu manger chez LALA un soir de St Valentin sans réservation alors pas de regret…
C’était un menu spécial avec un concept un peu bizarre d’1 entrée et 1 dessert pour 2 à partager, chacun un plat et un choix de vin rouge ou blanc… Plus de cheese cake  alors que nous étions dans les premiers arrivés !!! La serveuse avait l’air complètement débordée avec ses 30 couverts (capacité maximum) et nous avons attendu longtemps pour pouvoir passer la commande et avoir nos plats. La langouste était bonne mais ça ne nous a pas donné envie d’y retourner…

 

 

LALA GALLERY AND GARDEN CAFE

 

Après avoir bien repéré où se situait exactement le fameux LALA dont tout le monde parle, nous y sommes allés déjeuner. Un petit tour sur leur page facebook  avant d’y aller et je me régalais déjà de leur Vegan Bouddha Bowl…
Nous n’avons pas été déçus. Le cadre très verdoyant est reposant. Nous y avons été très bien accueillis par la propriétaire australienne et son chien, Charlie. On y mange copieusement et sainement… Une excellente adresse où il vaut mieux réserver pour y dîner parce qu’il n’y a que 24 places !!!
On y apprend que le seul endroit où on peut acheter du tofu, c’est au grand magasin ELDON’S du Plaza Mar, derrière la station essence à la sortie de COXEN HOLE en venant de l’aéroport. Il y a 3 sortes de tofu dont un épicé qui est plutôt goûteux…

 

 

BEACHERS

 

C’est l’endroit le plus animé de la plage le soir au moins les weekends. Happy hour toute la journée les dimanches.

 

West Bay n’est vraiment pas l’endroit que l’on a préféré sur l’île de Roatan, bien trop touristique à notre goût !!! Ce côté station balnéaire avec tous ces hôtels de luxe alignés les uns à côté des autres ne nous a vraiment pas emballés… De plus, les plages (artificielles!) ont été construites sur d’anciens marécages et malgré les efforts des hôteliers, c’est l’endroit qui est le plus infesté de sandflies !!! Alors sauve qui peut !!!…

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.