Queensland

Cairns

 

Cairns est la plus grande ville du nord de l’Australie et il semblerait qu’elle soit en grande phase d’expansion grâce à de nombreux investisseurs étrangers qui s’y installent de plus en plus…
Il fait avouer que son climat tropical est très agréable et s’il n’y avait pas cette saison de pluies torrentielles et de cyclones entre décembre et mars ainsi que le manque de plage, on aurait pu envisager d’y passer nos prochains hivers… On nous nous a d’ailleurs confié que les retraités locaux ont souvent une maison à Cairns et un appartement à Sydney ou Melbourne où ils déménagent pendant cette période de pluie insupportable !!!
On est en novembre, les pluies ne sont pas en avance, ouf !

 

Pendant notre séjour à Cairns, nous avons donc été hébergés chez des amis anglais à Palm Cove. Nous ne regrettons pas une seconde car ça nous a donné l’occasion de faire des soirées avec des locaux et ainsi d’apprendre tout plein de choses que l’on n’aurait même pas imaginé… mais il y avait une bonne demi-heure de route pour aller au centre de Cairns !!!

 

Palm Cove, c’est un village en bord de mer qui doit son nom à tous ces palmiers qui bordent la plage. Il y règne une atmosphère tropicale chic et décontractée qui m’a un peu fait penser aux keys de la Floride…
J’avais hésité à faire un stop de quelques jours sur une de ces plages en arrivant parce qu’elles sont proches de l’aéroport de Cairns et que j’avais trouvé un hébergement en « igloo » sur la plage de Trinity Beach qui semblait être une vraie bonne option pour se reposer de ce long vol et puis on s’est finalement décidé pour Port Douglas !
Disponibles en direct, sur AirBnB, Booking ou même sur un site de gîtes, ces hébergements insolites directement sur la plage ne sont qu’à 20 kms de l’aéroport et disposent d’une piscine pour se baigner car il n’est toujours pas question de se baigner dans la mer…
Au cas où on ait tendance à oublier le danger, des pancartes sont toujours là pour nous le rappeler et lors de notre séjour à Palm Cove, on ne parlait que du croco marin de 4 mètres de long qui se promenait sur la plage la veille !!!…

 

 

Après un petit déjeuner le long de l’esplanade bordée de palmiers de Palm Cove au NU NU, est un des restaurants les plus réputés de Cairns et environs, nous sommes partis visiter Cairns.

 

 

Etant samedi, on se devait d’aller faire un tour au très renommé RUSTY’S MARKETS qui n’est ouvert que les vendredis de 5h00 à 18h00, les samedis de 5h00 à 18h00 et les dimanches de 5h00 à 15h00.
Ce marché, haut en couleurs, est devenu beaucoup plus qu’un lieu où les producteurs locaux viennent vendre leurs fruits et légumes, c’est un endroit très populaire auprès des touristes et des locaux qui s’y donnent volontiers rendez-vous!
Si vous ne les connaissez pas, après cette visite, les fruits exotiques n’auront plus aucun secret pour vous puisqu’on peut non seulement les acheter mais aussi les goûter !!! Assurément, une visite à ne pas louper…
Et cerise sur le gâteau en plein centre ville, un parking juste au-dessus du marché, sur Sheridan Street, offre 2 heures gratuites les jours d’ouverture…

 

 

 

 

Avant le marché, le lieu de rencontres le plus prisé de la ville, c’est évidemment le lagon! Nous décidons d’aller y passer le reste de la journée en espérant que ce petit bain salvateur nous aidera à mieux supporter cette chaleur torride…

On deviendra très vite adeptes de ces lagons artificiels d’eau salée qui permettent de se baigner le long de cette côte où la baignade est interdite à cause des crocos marins et surtout des méduses venimeuses.
La plage de Cairns étant en plus, particulièrement inhospitalière car très vaseuse, ce lagon est très apprécié autant par les locaux que par les touristes de passage…
J’avoue que c’est un des plus beaux et des plus agréables que nous ayons vu. Les acacias en fleurs qui l’entourent renforcent son exotisme. Il est très grand: 4800m2 ! L’eau y est chaude, voire très chaude: autour de 30°C! Sa profondeur est d’1,5m maximum.Son accès est gratuit tout comme les toilettes, les douches et les cabines de change. Seuls les casiers de consignes sont payants. Il est surveillé par des maitres-nageurs de 6h00 à 21h00 !!!
On ne peut ni manger, boire ou fumer aux alentours, ni apporter aucun jouet gonflable sauf aide à la nage, planche ou autre accessoire dans le bassin par contre on est cordialement invité à utiliser sans restriction un des 12 barbecues publics qu’on trouve autour !!!
De nombreuses activités sportives sont proposées autour du lagon: yoga, zumba, aquagym,… se référer à la page Facebook officielle de l’Esplanade pour le programme.

Esplanade Lagoon-Conditions of Use

 

 

On est proche du restaurant qu’on nous ont recommandé plusieurs personnes: le PRAWN STAR. Nos amis australiens nous ont raconté comment ce bateau sur lequel on pouvait manger de délicieuses crevettes sans chichis, avec des amis, en encas ou à l’apéritif était un « secret spot » qui s’est éventé puisque 3 ans après son ouverture en 2014, un 2ème bateau allait rejoindre le premier et qu’en 2019, ils sont en attente du 4ème !!!
Toujours est-il que ça reste une adresse originale et très sympathique pour les amateurs de produits de la mer! Pas besoin de réserver, on vous trouvera toujours une place mais n’y allez pas trop tard car il ferme à 20h !!!
Les bateaux sont ancrés dans la Marina Marlin, jetée E (plan dans le lien du resto).
Nous avons pris l’assiette de Tiger Prawns + 2 verres de vin blanc pour 45 AU$= +/- 28€! C’est idéal pour un repas léger ou un apéro, convivial, le personnel est sympathique, on peut payer en CB… bref, je recommande vivement…

 

 

On repasse par l’esplanade pour rejoindre la voiture garée sur le parking (payant) du lagon et on découvre avec surprise que tous les arbres sont éclairés, ce qui leur donne vraiment une allure féerique…

 

 

Attention: C’est à Cairns qu’on nous a mis en garde mais je pense que cette info est valable pour tout le nord est du pays: il ne faut pas se garer sur les places ombragées sous les arbres, qui sont libres dans les parkings car il y a une bonne raison pour qu’elles ne soient pas occupées: les chauve-souris !!! Leurs déjections sont très corrosives et très difficiles à enlever de la peinture des carrosseries des véhicules ce qui vaudra forcément une jolie somme à payer au retour de la voiture de location !!!

 

Il semblerait que les 2 activités majeures à ne pas louper lors d’un passage à Cairns sont une excursion sur la Grande Barrière puisque c’est à cet endroit que la distance pour y aller en bateau est la plus courte (environ 60 kms) et la visite de Kuranda, un petit village dans la montagne où on peut accéder en voiture, en téléphérique ou en train historique mythique.

 

Pour ce qui est de la visite sur la Grande Barrière, on s’était déjà posé la question à Port Douglas mais ni la combinaison de protection contre les méduses, ni les coups de soleil ne nous enchantaient… On était très tentés par le survol en petit avion de tourisme mais le coût nous a fait réfléchir à 2 fois !!!
Celui qui nous a été le plus recommandé, c’est GSL AVIATION qui propose un survol de 40 mns pour 219 AU$ (137€)/personne et un autre de 60 mns pour 289 AU$ (180€)/personne!
Ils proposent également un vol au départ d’Airlie Beach qui inclut un survol de la Grande Barrière, des îles Whitsunday avec la fameuse plage de Whitehaven et le fameux « Heart Reef » (récif en forme de coeur) en 60mns pour 249 AU$ (155€)/personne qui semble être une meilleure alternative et qu’on se réserve si notre budget le permet…

 

On choisit donc de faire la 2ème activité phare de Cairns, l’excursion à Kuranda. On choisit d’y aller en téléphérique et de revenir en train: le « Skyrail and Kuranda Scenic Railway Tour » à 114,50 AU$ (+/- 72€)/personne puisqu’on va en voiture jusqu’à la gare de Freshwater qui se trouve entre Palm Cove et Cairns (ça tombe plutôt bien!).
On aurait aimé prendre l’option « Diamond View » du téléphérique avec une nacelle à fond de verre dont le sol est transparent avec un supplément de 20 AU£/ personne mais il n’y en avait plus de disponible. Il faut savoir qu’il n’y a qu’une nacelle sur 5 qui est diamond view! 

 

A savoir: on peut aussi prendre une nacelle totalement ouverte: la « Canopy Glider » dans laquelle on est accompagné d’un ranger avec un supplément de 110 AU$/personne. On peut choisir de prendre le train à l’aller ou au retour au choix en fonction de ses préférences… 

 

How to get to Skyrail- A self drive guide
Brochure Kuranda Scenic Railway 2018-19
Skyrail Rainforest Cableway- Brochure in french

 

Le parking sur lequel on laisse notre voiture à la gare de Freshwater est immense et gratuit.
Nos amis nous avaient prévenus que les habitants de Cairns aiment aller dans la région des « Tablelands d’Atherton » où se situe Kuranda car la température est beaucoup plus fraîche (jusqu’à 10°C de moins) que sur la côte en plein été. On s’en aperçoit très vite au fur et à mesure que la nacelle du téléphérique survole la canopée de la forêt en offrant un panorama alentour impressionnant…
Ce téléphérique a été ouvert en 1995 et c’était à l’époque le plus long du monde. Sa construction a été compliquée par le fait que le parc était classé et protégé aussi les ouvriers devaient aller travailler à pied et porter des protections sur leurs chaussures afin de ne rien endommager. Parallèlement, les pylônes et tout le gros oeuvre du téléphérique a été transporté par hélicoptère !!!

 

 

 

 

Le trajet de 7,5 kms dure environ 1h30. Il y a 2 arrêts avant d’arriver à Kuranda: la « Red Peak Station » et la « Barron Falls Station ». Ces arrêts sont libres et facultatifs, on peut s’y arrêter aussi longtemps que l’on veut, la seule limite dans le temps étant l’heure du train de retour au départ de Kuranda.
Le 1er est constitué d’une passerelle qui serpente dans la canopée. On peut y prendre un tour gratuit avec un ranger et se déplacer avec un cadre « Instagram » pour vos photos sur le réseau…
Du 2ème, un sentier permet d’observer les chutes Barron, malheureusement pour nous, elles étaient presque à sec mais on peut facilement imaginer le spectacle incroyable de les voir en saison humide. Il parait qu’on peut croiser des casoars !!!
Les 2 offrent de jolies promenades en forêt avec de magnifiques points de vue…
Juste avant le 2ème arrêt, on est pris en photo dans la nacelle avec la possibilité de voir et d’acheter la photo à l’arrivée dans la gare… alors souriez !!!

 

 

C’est en tournant sur la droite en sortant de la gare puis en passant par dessus le pont qu’on peut emprunter les sentiers de randonnée autour de Kuranda. On a fait successivement les sentiers n°5 (river walk), n°4 (jungle walk), n°2(jumrum creek conservation park) et n°1 (village walk) pour retourner au village.

 

 

Le village est joli mais il n’y a pas énormément de choses à y voir, quelques marchés avec des stands d’artisanat aborigène, un jardin de koalas (Koalas Gardens), un sanctuaire de papillons (Australian Butterfly Sanctuary) et une volière (Birdworld)…
On n’avait pas assez de temps et peu l’envie pour visiter un parc animalier, on est donc allés déjeuner dans un restaurant qu’on nous avait chaudement recommandé: le FROGS RESTAURANT. On l’a beaucoup cherché avec son adresse mais c’aurait été tellement plus simple d’expliquer tout simplement qu’il est au fond de l’HERITAGE MARKETS.
On y mange bien, sur une terrasse dans la forêt, au milieu des agames aquatiques (water dragons), des gros lézards inoffensifs, qui se promènent entre les tables… Le wifi y est efficace et gratuit !
Si vous aimez les épaves d’avion, ne louper pas celle du C-47 de Trans Australian Airlines (l’ancêtre de la branche domestique de Qantas) qui a été abandonnée sur place après le tournage d’un film « Sky Pirates » en 1984 !

 

 

Vous avez l’intention d’acheter un didgeridoo? Une visite dans la boutique Jimmy’s Didges à l’Original Market vous éclairera sur le modèle que vous devez acquérir en fonction de vos personnalité et physionomie. Il vous apprendra également comment sont fait les didgeridoos traditionnels. Il affirme ne vendre que des pièces uniques de qualité exceptionnelle et c’est pourquoi ils sont si chers… Jimmy a une forte personnalité qui ne laisse pas indifférent et les histoires qu’il raconte sont très intéressantes, vous jugerez par vous-mêmes si vous devez lui acheter un instrument ou non mais je vous conseille de lire ce forum avant…

Il est temps de se diriger vers la gare pour retourner sur Cairns avec le pittoresque train. Elle a été une des premières gares construites en Australie en 1913 et a peu changé depuis son ouverture en 1915. Son charme désuet est indéniable…

 

 

La ligne de chemin de fer,elle, a été opérationnelle en 1891. Réclamée désespérément en 1882 par les mineurs qui travaillaient sur la Wild River près de Herberton et qui se sont retrouvés proches de la famine car coupés du monde avec l’unique route devenue impraticable durant une longue saison de pluies, elle n’a été opérationnelle qu’en 1891!!!
Ce train pittoresque a commencé à être exploité pour le tourisme à partir de 1936. Entre les locomotives décorées de motifs aborigènes sur fond bleu, les wagons en bois et cuir rouge dont 2 « Gold Class » dans lesquels boissons et en-cas sont offerts tout au long du voyage, ce train historique est vraiment très photogénique !!!
Le trajet de 35 km jusqu’à Cairns dure environ 1h45. Il traverse 37 ponts et 15 tunnels, tous construits manuellement! 
Il est spectaculaire, spécialement quand il surplombe les chutes Barron où un arrêt de 15 mns permet de descendre du train pour mieux pouvoir admirer le panorama…
Pendant le voyage, une bénévole très agréable s’est proposée gentiment auprès de tous les passagers pour leur prendre gracieusement une photo souvenir avec leur propre appareil, sympa !!!

 

 

 

 

 

A l’arrivée du train dans la gare de Cairns, une navette nous attendait pour nous ramener gratuitement au parking de la gare de Freshwater où nous avions laissé notre voiture…
Pour notre dernière soirée sur Cairns, on aurait aimé aller manger dans un restaurant végétarien visiblement très recommandé: le SNOOGIES HEALTH BAR mais malheureusement, il n’est ouvert que jusqu’à 14h00 !!!

On est donc allés dans un autre restaurant, réputé aussi celui-là mais dans un autre genre, le OCHRE RESTAURANT. Face à la marina, leur « Australian Game Platter » de spécialités australiennes (kangourou, crocodile…) est recommandé mais il y a aussi des fruits de mer ou des plats végétariens…

 

Le lendemain matin, on s’arrête chez MELDRUM’S PIES IN PARADISE, 97 Grafton Street, la meilleure boutique de pies de Cairns  pour y acheter de quoi pique-niquer aux Chutes Josephine sur la route de MISSION BEACH, notre prochaine étape… Le seul supermarché sur la route est un SPAR à Babinda et il très peu achalandé et cher !!!

 

 

Nous n’avons donc pas eu à sélectionner un hébergement sur Cairns à part pour la nuit avant notre vol sur ULURU au BOHEMIAN RESORT mais à titre d’indication, voici les endroits qui me semblaient être de bonnes options avec de bons rapports qualité/prix:

FLORIANA GUESTHOUSE, un hébergement historique de 1934 art déco, bien placé sur l’esplanade, piscine, wifi   gratuit, chambres doubles à partir de 85 AU$ (53€). Mon 1er choix…

LILY BANK BED AND BREAKFAST, une autre maison historique dans la banlieue de Cairns, à 7 kms au nord-ouest, piscine, wifi gratuit, chambres doubles à partir de 100 AU$ (62€)

TROPIC DAYS, une auberge de jeunesse installée dans 2 maisons traditionnelles de Cairns, piscine, wifi, chambres  doubles à partir de 66 AU$ (41€)

CAIRNS SOUTHSIDE INTERNATIONAL INN, piscine, wifi, chambres doubles à partir de 80 AU$ (50€)

NRMA CAIRNS HOLIDAY PARK, bungalow avec sdb partagée à partir de 56 AU$ (35€) , privative 77 AU$ (48€).

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.