Tokyo

Couleurs d’Automne à Tokyo et ses environs

A chaque fois que j’ai emmené quelqu’un de mon entourage au Japon, c’était ou au printemps ou en automne car ce sont vraiment les meilleurs moments pour apprécier la beauté de ce pays…..

 

Parce que c’est de saison, on va s’intéresser à l’automne pour l’instant….

 

Après un été chaud et pluvieux en général, le temps devient tempéré et sec. Le ciel prend une couleur bleu azur pur et forme un fond magnifique pour toutes les couleurs de l’automne: les gingkos jaune d’or et les érables rouge sang…..

 

 

Le kôyô (littéralement « feuille rouge ») est le nom japonais de la teinte automnale que prennent ces 2 sortes d’arbres principalement et qui donne lieu au momijigari (littéralement « chasse aux feuilles rouges »), l’équivalent du hanami (littéralement « regarder les fleurs ») pendant la floraison des cerisiers au printemps…
Si on connait bien l’engouement des japonais pour les cerisiers et toutes les célébrations pendant cette période, on sait moins qu’il se passe quasiment la même chose pour les couleurs automnales des arbres. Lors de ces 2 occasions, ils aiment aller pique-niquer dans les parcs en contemplant les plus beaux lieux….

 

La meilleure période dans les alentours de Tokyo se situe les 2 dernières semaines de novembre. Comme pour la floraison des cerisiers, un site web affiche les prévisions pour pouvoir admirer le spectacle au meilleur moment.

 

 

Meilleurs endroits à Tokyo pour voir ces couleurs:

 

1) RIKUGIEN GARDEN:

Du samedi 18 novembre 2017 au mercredi 6 décembre 2017
Tous les jours de 9 h à 21 h (Entrées jusqu’à 20 h 30). Un éclairage est aménagé à la tombée de la nuit pour encore mieux apprécier les teintes des arbres.
6-16-3 Hon-komagome, Bunkyo-ku, Tokyo
Toutes les infos pratiques

 

2) KOISHIKAWA KORAKUEN:

Réputé pour ses 3 étangs entourés d’érables rouges.
1 Chome-6-6 Koraku, Bunkyo, Tokyo
Toutes les infos pratiques 

3) SHINJUKU GYOEN:

Possède un spot unique de contemplation d’érables rouges appelé momojiyama (littéralement « la montagne des érables »).
11 Naitomachi, Shinjuku, Tokyo
Toutes les infos pratiques

 

4) YOYOGI KOEN:

Pas le plus exceptionnel mais un très joli bosquet de gingkos, de plus si vous y aller un dimanche , vous pourrez voir tous ces ados costumés chanter et danser et vous serez tout près du sanctuaire Meiji qui est un des meilleurs lieux pour assister au festival du Shichi-go-san le 15 novembre.
Infos pratiques sur ce site.

 

5) ICHO NAMIKI (Ginkgo Avenue):

Ce n’est pas un parc mais la contre-allée de la route qui mène au parc MEIJI JINGU GAIEN (à ne pas confondre avec le sanctuaire Meiji). Elle fait plus de 300m de long et est bordée de 146 gingkos sous lesquels on peut se promener ou s’asseoir sur des bancs.Un festival y a lieu du 17 novembre au 3 décembre. 
Plan sur le site officiel 

 

Aux environs de Tokyo:

 

1) SHOWA KINEN PARK (Memorial Park)

A environ 30 minutes du centre de Tokyo. Quelques érables mais surout beaucoup de gingkos le long du canal. On peut y louer des vélos.
Toutes les infos pratiques

 

2) TAKAOSAN (Mont Takao)

 
Mon préféré parce que c’est vraiment une très agréable excursion d’une journée proche de Tokyo et pourtant dépaysante.
Attention: c’est un lieu très couru pendant la période du kôyô, il vaut mieux donc éviter le weekend !!!
Situé à environ 50 kms à l’ouest de Tokyo. Pour vous y rendre :

Depuis Shinjuku, il faut prendre le train Special Express (« Tokkyu ») de la KEIO line jusqu’à Kitano puis changer pour le train qui vous emmène directement jusqu’au terminus, la gare de Takaosanguchi (50 minutes environ). On peut aussi y aller avec la JR Chuo Line depuis la gare de Tokyo mais la KEIO line propose un billet aller-retour regroupant l’accès au téléphérique très avantageux. 

 

Il y a 6 parcours de randonnée pour atteindre le sommet. Le n°1 est le plus facile car il est large et pavé. C’est aussi le plus emprunté car il permet de passer devant le parc aux singes (parc aux murs en verre qui abrite une quarantaine de macaques japonais) et de prendre le téléphérique à mi-parcours si l’on est fatigué de la montée. Il prend environ 90 mns… Les 5 autres sont plus longs, étroits et non pavés mais moins fréquentés.

Peu d’indication en anglais donc bien suivre le n° du sentier que vous avez choisi…..
À proximité de la station de téléphérique la plus élevée, une plate-forme d’observation offre une large vue sur Tokyo et au sommet, on peut admirer une vue incroyable sur le Mont Fuji, par temps clair.

 

 

Après l’ascension, vous pourrez aller vous relaxer dans un onsen (sources thermales):

 

TAKAONOYU FUROPPY 

Une navette gratuite à partir des gares Hachioji, Takao et Takaosanguchi vous y emmènera en 5 mns tous les jours.
11 sortes de bains y sont proposés dont le onsen naturel « Takao no yu » qui est particulièrement recommandé car il s’agit d’un bain en plein air dans les roches naturelles, qui est alimenté par la source chaude jaillissant juste à côté. Vous pourrez compter sur les effets relaxants de ces bains qui sont pleins d’ions négatifs comme ceux de la forêt du mont Takao.

 

KEIO TAKAOSAN ONSEN GOKURAKUYU

 
Juste à côté de la station Takaosanguchi. Différentes sortes de bains également dont un en extérieur. On peut aussi s’y faire masser et manger la spécialité de la région: TORORO SOBA , un plat de nouilles revigorant.

 

3) KAWAGUCHIKO (lac Kawaguchi) 

Pour avoir en même temps les érables rouges, les gingkos et le sublime Mont Fuji enneigé en fond !!!
Il y a même un « tunnel » d’érables !!!
Des bus locaux proposent des liaisons entre chacuns des spots ou alors on peut pouvez louer un vélo électrique.
Si vous voulez vérifier le temps sur place avant de vous déplacer, vous pourrez le faire avec la webcam de FUJIGOKO TV.

 

 

 

Et si vous aimez les bonsais, allez au OMIYA BONSAI VILLAGE.
Même s’ils sont en modèles réduits, les érables et gingkos bonsais prennent eux aussi leurs teintes d’automne ! Moins impressionnants que les grands arbres dans les parcs, ils sont tout aussi jolis et la ballade entre cette dizaine de pépiniéristes qui proposent des spécimens pour la plupart exceptionnels, vaut le détour…
A noter que la plupart des jardins sont fermés le jeudi et qu’il est interdit de prendre certains bonsais en photo car ils sont propriété privée….Tous les renseignements pratiques sur le site.

 

 

 

 

 

Malheureusement, peu de chances de pouvoir admirer ce magnifique spectacle en 2017 car il y a de grande chances que le passage du super typhon Lan sur la région de Tokyo dans la nuit du 22 au 23 octobre (heure française) dénude tous les arbres plus rapidement que prévu, il faudra donc attendre l’année prochaine…..

 

Partagez...