Namibie

De Windhoek au Capricorn Rest Camp

 

226 kms- 3h00 (M53, B6, B1 jusqu’à Rehoboth, C24, M47)

 

Après toutes les formalités, l’apprentissage de la voiture et quelques tours de parking pour prendre la prendre en main (conduite à gauche oblige !!!..), on quitte Windhoek en fin de matinée pour rejoindre REHOBOTH où nous voulons faire les courses. On préfère commencer la route et s’arrêter en chemin plutôt que de rentrer dans le centre de la capitale où la circulation est plus dense.

 

Windhoek, Namibie à Capricorn Restcamp, Namibie – Google Maps

 

 

Dans la « grande surface » de REHOBOTH (SPAR), on s’étonne du manque de diversité des fruits et légumes… On apprendra par la suite qu’il est difficile de trouver de la verdure en fin de saison sèche comme en novembre.
On fait le plein de bois, de bouteilles d’eau (on en boira jusqu’à 5 par personne et par jour!), de biltong (spécialité sud-africaine de viande séchée), de patates et d’alu (pour le barbecue), de pâtes, tout pour se faire des petits déjeuners, des condiments, des éponges, du liquide vaisselle bio, du papier toilette…
Notre « camion » garé sur le parking fait sensation auprès des locaux qui nous observe tous d’un air curieux…

 

Dès la sortie de REHOBOTH, la route goudronnée se transforme en piste comme 80% des routes en Namibie. En avant pour l’aventure… Le paysage s’étale à perte de vue sans âme qui vive. On s’arrête plusieurs fois le long du chemin pour s’imprégner de cette immensité.

 

 

 

Nous hésitions entre le CAMP GECKO et son fabuleux emplacement « Eagle Camp » ou le CAPRICORN REST CAMP pour passer la 1ère nuit. Nous sommes partis trop tard plus tard que prévu de Windhoek, nous préférons ne pas passer tout de suite à Solitaire (tout proche) et le CAPRICORN est plus près alors dès qu’au  milieu de nulle part, une pancarte nous indique l’entrée du CAPRICORN  sur la droite, on tourne… On n’a pas réservé mais comme on est les seuls, pas de souci pour choisir notre emplacement préféré !!!
Une paillote, un barbecue… l’eau et électricité dans les sanitaires communs.

 

 

Pas facile de monter l’auvent et d’allumer notre barbecue avec le vent thermique chaud qui se lève tous les soirs vers 17h mais on est tellement contents de se retrouver seuls au monde dans l’immensité du paysage sans rien nulle part à l’horizon sur 360°… On est les rois du monde !!!

 

 

 

On passe une excellente nuit même si on a un peu de mal à aller se coucher tant le spectacle du ciel constellé d’étoiles est magnifique. On se félicite d’avoir apporter notre couette parce qu’il y a une grosse différence de température entre la journée (jusqu’à 45°C) et la nuit (autour de 15°C).

 

 

 

Partagez...