Namibie

Du Capricorn Rest Camp au Sessriem Camp Site

 

133 kms- 2h15 (M47, C14, D854, D850- Neuras Winery- D850, D854, C19, D826)

 

Capricorn Restcamp, Namibie à Sesriem Campsite – NWR, Sesriem, Namibie – Google Maps

 

Après un petit déjeuner face à l’immensité de la nature, on reprend la piste direction les fameuses dunes rouges.
Surprise une barrière nous barre le chemin, on l’ouvre pour passer et on en trouve une autre quelques kilomètres plus loin, en fait, la piste traverse une propriété agricole !!! Il faut être attentif à bien refermer ces barrières derrière soi afin que le bétail ne puisse pas s’échapper  car même si on ne le voit pas forcément, il est là !!!

 

Une des autres raisons pour lesquelles, on a choisi de s’arrêter au Capricorn Rest Camp au lieu du Camp Gecko, c’est qu’il y a une propriété viticole sur le chemin vers Sessriem, notre prochaine destination. Ils proposent une dégustation de vins de sable accompagnés de fromages maison qui sera parfaite pour le déjeuner…

 

On s’arrête donc à la NEURAS WINERY: , une ferme qui produit du vin dans une oasis dans le désert. Leur dégustation de vins et de fromages dans un cadre très sympathique à 185 NAD par personne (environ 12€) est vraiment une très bonne idée!!!… Comme d’habitude, on est seuls !!!

On peut aussi dormir à NEURAS car ils proposent un hébergement en chalets

 

 

A l’entrée du parc de SESSRIEM, on nous demande le bon de réservation qui nous permet de rentrer dans le camp et on nous dirige vers l’accueil du SESSRIEM CAMP SITE. On nous attribue un emplacement qui coûte 200 NAD par personne (environ 14€), en rond, délimité par un petit muret, sous un arbre avec un énorme nid de tisserins. Il y a un robinet d’eau, une prise électrique pour recharger le camion et un coin barbecue. Les sanitaires sont communs. 

Pratique: il y a une station essence dans le camp.

 

 

 

Les nids de tisserins sont très communs en Namibie. Ils peuvent être tellement gros qu’ils peuvent casser l’arbre ou le poteau sur lesquels ils sont accrochés. Ils ressemblent à nos moineaux et sont extrêmement bruyants dans la journée… comme le sont d’ailleurs les cars de touristes !!! Eviter de se mettre à côté d’eux si possible…

 

Photo-9b-sesriem-map.pdf

 

 

 

 

Vers 15h30, on prend la route du Sossuvlei avec l’intention d’assister au coucher du soleil sur les dunes mais il y a 66 kms depuis le camp et à 60 km/h max, on n’a que le temps de grimper la Dune 45 (170m) et de rentrer. On croise des autruches, des koudous… et on s’arrête régulièrement pour admirer ce paysage fascinant…

Pratique: il y a des toilettes sèches au pied de la dune.

 

 

 

 

On mange au restaurant du camp, un repas peu cher et pas bon style nourriture de cantine. La nuit sera courte car les moteurs des 4X4 environnants commencent à ronfler dès 4h du mat pour partir admirer le lever du soleil sur les dunes.
C’est l’avantage principal de résider dans le camp, on peut se déplacer dans le parc à partir d’une heure avant le lever du soleil jusqu’à une heure après et ne pas attendre l’ouverture des portes.

Partagez...