Pays Basque

Fête du Piment à Espelette

 

Ca faisait longtemps que les photos de ces piments séchant sur les facades des maisons me donnait envie de participer à la cette fête consacrée au piment qui se tient tous les ans à Espelette, dans le pays basque, le dernier week-end du mois d’octobre… mais je me décidais toujours trop tard et il n’y avait plus d’hébergement disponible !!!
Je me disais alors que je m’organiserais mieux l’année suivante …

 

Cette année, j’ai pris le temps de mieux me renseigner sur le déroulement de cette fête et j’ai appris que c’était le samedi qu’il fallait y aller car s’il y a déjà beaucoup de monde le samedi, le dimanche est beaucoup trop bondé !!!
Ce festival autour de ce produit local attire plusieurs milliers de visiteurs (locaux et touristes) qui viennent découvrir le village, faire la fête et (ou) faire leurs achats de piments… On parle de plus de 30000 personnes qui investissent chaque année le petit village, les hébergements sont donc réservés très longtemps à l’avance, souvent même d’une année sur l’autre pour les habitués !!!

Pour pouvoir visiter le village tranquillement le vendredi et profiter de la fête le samedi, j’ai donc réservé une chambre d’hôtes uniquement le vendredi soir en plein centre d’Espelette puis un autre hébergement ailleurs pour le samedi soir.
On s’est posé la question de rester sur le coin pour visiter d’autres villages réputés magnifiques: Ainhoa qui a reçu le label des plus beaux villages de France, Cambo-les-Bains et la somptueuse villa d’Edmond Rostand ou encore Arcangues, rendu célèbre par LUIS MARIANO, qui compte trois monuments répertoriés à l’inventaire des monuments historiques, par exemple…
On a finalement craqué pour l’option de prendre un petit déjeuner sur la plage de la Chambre d’Amour et on a réservé un hôtel à Anglet à un peu moins de 20kms !

 

 

Plan-Espelette.pdf

 

Hébergements

 

C’est au « MOULIN DE PASCALE » qu’on a dormi à Espelette. La maison, un ancien moulin de 1650, a été rénové avec goût et originalité par Pascale qui a beaucoup voyagé et ça se voit!!!

La terrasse sur laquelle on accède au 2ème étage est baroque à souhait et les 5 chambres décorées avec beaucoup d’originalité. J’avoue un gros faible pour la chambre Guethary pour 3 personnes ( 85€ en haute saison, 75€ en basse) sur le thème de combi WW et la chambre Ainhoa pour 2 personnes (70€ en haute saison, 60€ en basse), toutes 2 au 1er étage avec une magnifique tête de lit en bois.
Il ne restait que la chambre Socoa pour 2 personnes quand on a réservé… et ne faites pas l’erreur comme nous de faire cette résa via une centrale car elle nous a coûté 15€ de plus que si on avait appelé le moulin directement !!!
Pour un événement, une réunion de famille ou de copains, on peut aussi louer le moulin en entier pour 350€ par nuit ou 400€ avec le petit déjeuner (14 personnes maxi) !!!
Et même s’il n’y a pas de parking et qu’il faut garer sa voiture près de l’église (à 300m!), je recommande définitivement cet établissement où on se sent si bien et si merveilleusement accueillis !!!…

 

 

Il y a de nombreuses autres facilités d’hébergements dont on peut trouver les coordonnées dans le guide suivant:
Guide-des-Hébergements-2019-du-Pays-Basque.pdf

2 hôtels semblent sortir du lot dans le cœur même du village:

– l’HOTEL EUZKADI, 285 Karrika Nagusia.

En plein milieu d’Espelette, sur la place du marché, on ne peut que s’extasier devant la façade aux volets rouges décorée de piments de cette ancienne auberge tenue par la même famille depuis 5 générations !!!
Chambre double de 70 à 95€ en fonction de la saison. L’hôtel ayant un restaurant, les demi-pensions et pensions complètes sont possibles mais les animaux ne sont pas autorisés.

 

 

– l’HOTEL CHILHAR, 25 xilarreneko karrika.

Plus en retrait dans une petite rue perpendiculaire à la rue principale, il se fait plus discret mais il est tout aussi typique. Son restaurant fait partie des 3 qu’on nous avait recommandés et sa terrasse sur jardin est parait-il très agréable…
Chambres doubles de 70 à 85€.

 

 

Restaurants

 

A part le restaurant de l’hotel Chilhar, il y a 2 autres restaurants qui nous ont été conseillés plusieurs fois:

 

LE FARNIENTE, 65 Plazako Karrika.

On a eu de la chance de pouvoir y diner sans réservation car il a l’air très couru !!! Il n’y avait qu’un menu unique à 29€ pendant les fêtes et je me suis régalée avec les encornets et le bar…

 

– l’AINTZINA, 440 Karrika Nagusia.

Plus axé sur les plats régionaux dont l’axoa de veau (délicieux parait-il) dont nous sommes moins friands, c’est pourquoi nous avons choisi le précédent mais n’hésitez pas si vous voulez découvrir la cuisine locale…

 

A voir et à faire

 

Si on veut prévoir les visites, ça peut être utile de connaitre la météo car les Pyrénées bloquant les nuages, le pays Basque est très pluvieux mais c’est aussi pour ça qu’il est aussi vert !!!
Une station météo et une webcam installées sur place vous renseignera sur la nécessité ou non de prendre votre parapluie… 

 

– Le Château des Barons d’Ezpeleta, 145 Karrika Nagusia

Les origines ce château remonteraient vers l’an 1000! Il fut la propriété d’une même lignée jusqu’à la fin du XVIIème siècle, 1694 plus exactement avec le décès de la Baronne Juliana Henriquez qui est morte sans descendance… Il a donc été légué aux habitants. Cet édifice est un des rares châteaux du Moyen- Age toujours « utilisé » au Pays Basque puisqu’il abrite différents services tels que la mairie, la bibliothèque municipale, l’office de tourisme et des salles d’expositions dont une permanente consacrée au piment dans le monde.

 

 

L’Eglise Saint-Etienne & le cimetière

Erigée au XVIème siècle, elle servait autrefois de forteresse !!!
Ce serait dommage de s’arrêter à son extérieur plutôt austère et ses structures assez massives et de ne pas visiter l’intérieur qui comme pour la plupart des églises de la région est très attractif…
C’est une église basque typique avec trois niveaux de galeries de bois qui étaient réservées aux hommes alors que les femmes et les enfants priaient au rez-de-chaussée. N’hésitez pas y monter pour avoir une magnifique vue sur le retable baroque du 18ème siècle et le plafond entièrement peint…

 

 

Le Piment d’Espelette

C’est tout le village qui est dédié au culte de ce piment rouge, le PIMENT D’ESPELETTE, qui est la seule épice française labellisée Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Il est un produit d’exception, emblématique de la tradition gastronomique basque.
Originaire du Mexique, certainement rapporté par les grands explorateurs, on trouve les traces de sa culture autour d’Espelette dès 1650 !!!
Sans agressivité, avec un piquant progressif et non brûlant (estimé à 4 sur l’échelle de SCOVILLE qui va jusqu’à 10), il était alors utilisé pour remplacer le poivre, trop cher à l’époque.
A l’automne, les piments étaient enfilés en guirlandes, qu’on appelle les cordes, et mis à sécher sur le mur des façades des fermes… et contrairement à ce qu’on pourrait penser, plus le piment est sec et rouge foncé, moins il est fort…

Même si le terroir du Piment d’Espelette s’étend sur 10 communes situées dans la partie occidentale du Pays Basque, c’est à Espelette qu’on le fête durant 2 jours le dernier weekend d’octobre depuis 1967 !!! Hautement photogénique, cette fête donne lieu à de nombreuses occasions de déguster, acheter, admirer et photographier ce beau piment rouge lumineux ! 

 

 

On y mange, on y boit, on danse et on chante au son des bandas… bref, c’est une fête basque traditionnelle !!!

 

 

Pour connaitre l’histoire étonnante et la culture de ce piment, on peut faire des visites découvertes ou gourmandes avec l’ATELIER DU PIMENT. On a en plus, l’occasion d’admirer une magnifique fresque sur le mur de l’exploitation agricole…

 

Deux boutiques en lignes: celle de l’ATELIER DU PIMENT et celle de LA MAISON DU PIMENT vous permettent d’acheter le piment en poudre, en cordes ou en produit transformé (huile, confiture, pâté, etc…)

 

ANTTON CHOCOLATIER, Place du marché

Le chocolat se marie étonnamment bien avec le piment, tant que c’est devenu la spécialité de cet artisan chocolatier dont la réputation n’est plus à faire. Des visites gratuites de l’atelier avec dégustation d’une durée d’environ 1h sont proposées.
Pour faire de savoureux cadeaux, il est possible d’acheter ces produits via une boutique en ligne

 

Partagez...

Une réflexion au sujet de « Fête du Piment à Espelette »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.