Queensland

Fraser Island

 

Quand on arrive d’Inskip Point, c’est à la toute pointe sud de Fraser Island ( l’île de Fraser), Hook Point, qu’on accoste. La partie avant de la barge s’abaisse sur le sable en rampe de débarquement pour les véhicules… tous ces gros 4X4 qui arrivent à la queue leu leu sur cette île, ça a un petit air d’un débarquement militaire venu sauver des touristes sur Jurassic Park !!!…

Heureusement, nous n’avons pas perdu de temps, la marée encore basse nous permet de rouler sur la plage et les rangers nous y autorisent. On comprend pourquoi très vite car si la plage est plutôt large au début, elle se rétrécit très vite avec un vrai mur de sable qui empêche tout échappatoire… Si la marée est trop haute, il faut donc prendre la « route » de repli, la « Hook Point Inland Road », une des pistes les plus difficiles de l’île qui réunit toutes les mauvaises conditions qu’on peut trouver sur Fraser: ornières, trous, racines, sable profond super mou…  On nous avait déconseillé de la prendre alors on est plutôt contents de ne pas avoir à le faire.
De plus, il faut parcourir un minimum de 11 kms sur cette piste intérieure pour pouvoir rejoindre la plage par la 1ère « beach access ramp » et 18 kms pour la 2ème et se retrouver sur un environnement plus secure…

 

 

La plage , c’est la « 75 miles beach » qui, comme son nom l’indique, couvre les 75 miles (120 kms) de longueur de la côte est de l’île. C’est la route principale de Fraser et elle considérée comme étant une prolongation du Bruce Highway !!!
Comme toute route australienne, elle a donc ses règles de conduite, ses limites de vitesse et on peut y être verbalisé par la police autant pour un excès de vitesse que pour conduite en état d’ivresse !!!

La vitesse est limitée à 80 km/h sur la plage et 30 km/h sur les pistes intérieures (croyez-moi, vous aurez du mal à les atteindre !!!). C’est une plage mais c’est aussi une route alors on roule à gauche, on utilise son clignotant quand on double ou quand on tourne et on double sur la droite… Attention aux dingos qui aiment dormir sur la plage, aux pécheurs et aux enfants qui traversent et qui ne vous entendront pas arriver avec le bruit des vagues et du vent… Comme dans le reste du pays, il est déconseillé de rouler la nuit à moins d’une urgence car il n’y a aucune source de lumière à part la lune!
Méfiez-vous aussi des avions qui se posent sur la plage car c’est aussi une piste d’atterrissage pour la compagnie AIR FRASER ISLAND qui propose différents vols scéniques.

 

 

Il y a de nombreux accidents principalement dus à une vitesse excessive ou à une mauvaise compréhension des marées. Il est donc important de se pencher sur le fonctionnement de ces marées et d’éviter de conduire en dehors de 2 heures avant et après la marée basse.
Heureusement, ce sont surtout des dommages matériels mais le plus souvent les 4X4 ne s’en remettent pas…
Quelques exemples (ici, et puis là…) de « mésaventures » qui peuvent arriver…

N’oubliez donc pas de consulter et de conserver les infos actualisées ainsi que les horaires des marées pour le temps de votre séjour sur le site officiel…

 

 

 

A peine, on commence à rouler sur la plage qu’on ressent de suite le caractère exceptionnel de cet environnement. Imaginez, avec ses 125 km de long, 25 de large et ses 1840km2 de superficie, c’est l’île de sable la plus grande du monde !!!
Sa masse s’étend jusqu’à 500m en dessous du niveau de la mer et on estime qu’il y a plus de sable dans toute l’île (sur et sous la mer) que dans le désert du Sahara !!!
Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992. Sa faune et sa flore sont uniques et protégées.
C’est un des rares endroits dans le monde où une forêt tropicale a poussé sur du sable avec des arbres qui mesurent jusqu’à 200m de hauteur !!!
Les aborigènes l’ont surnommé K’Gari, « Paradis », pour de très bonnes raisons.
Elle a ensuite été rebaptisée Fraser en hommage à Eliza Fraser, la femme du capitaine d’un bateau qui s’est échoué sur l’île en 1836, après qu’elle fût secourue et renvoyée en Angleterre.

 

Il ne nous reste pas beaucoup de temps avant que la marée ne remonte car ça doit faire 3 bonnes heures qu’on a quitté Noosa. Nous connaissant et sachant qu’on aurait du mal à ne pas s’arrêter pour visiter en chemin, on a réservé une chambre pour le 1er soir dans l’hébergement le plus proche: Eurong Beach Village qui se situe à 40 kms et 90 mns de route (plage) de Hook Point.
Notre premier choix s’était porté sur le Beachcamp Eco Retreat et ses tentes safari glamping  mais tout était complet
malheureusement (voir ci-dessous).
Pour la 2ème nuit, on a sélectionné Cathedrals.

 

 

Hébergements

 

DILLI VILLAGE,

A 24 kms de Hook Point, c’est le premier hébergement que l’on croise en débarquant sur Fraser depuis Inskip Point.
C’est un site pédagogique d’université qui propose des cabins, des dortoirs et des emplacements de camping. On ne peut réserver que sur le site de l’université via un formulaire spécifique, c’est pourquoi on a découvert son existence qu’une fois sur place!
A 120 AU$ (74€) la cabin self contained de 5 personnes, 25 AU$ (15€) le lit en dortoir et 10 AU$ (6€) l’emplacement de camping, c’est un des meilleurs plans de l’île !!!

Dilli-Village-map.pdf

 

THE BEACHCAMP ECO RETREAT, Lot 102 The Esplanade, Second Valley Eurong, Fraser Island

Comme je vous le dis plus haut, la « Queen Glamping Tent »: tente safari avec salle de bains privative et vue sur la mer à 140 AU$ (86€) la nuit était notre premier choix car le rapport qualité/prix nous semblait excellent mais visiblement, nous n’étions pas les seuls à le penser puisque tout était complet plusieurs semaines à l’avance, même les chambres dortoirs pour les familles !!!
Les draps, les oreillers, les serviettes, les couvertures et les bouillottes (pour les fraîches nuits d’hiver) sont fournis! C’est un des rares endroits où on peut faire un feu de camp… Bref, le camping 5 étoiles !!!
Il semblerait que ce camp soit reconnu comme étant un des meilleurs hébergements de l’île, il faut donc réserver très longtemps à l’avance pour espérer y séjourner…

 

EURONG BEACH RESORT, Eurong, Fraser Island.

Juste après le précédent, à 40 kms de Hook Point, cet immense resort est situé sur la plage donc idéalement pour assister au lever du soleil !!!
Au niveau charme on oubliera puisque le complexe nous a semblé être un bon combiné entre un hôpital est-allemand et une prison russe !!! Le personnel est à peu près aussi sympa que des gardiens de prison d’ailleurs !!!
Le moins qu’on puisse dire, c’est que le côté pratique a largement surpassé la moindre notion de déco. Les chambres (lit double+ 2 lits simples) à 129 AU$ (79€) sont grandes mais simples. La plaque de cuisson dans la kitchenette est déconnectée pour raisons de sécurité. Il n’y a pas de wifi. Le parking de la voiture était assez loin, heureusement on a trouvé un chariot salvateur pour transporter nos sacs et ne pas nous casser le dos un peu plus après cette journée de pistes…
On ne fait pas les difficiles pour cette nuit qu’on va écourter au maximum pour partir tôt le lendemain matin…
Un plouf dans la piscine, un tour au buffet du restaurant, le MC KENZIE’S ON 75 qui est très correct à 24,95 AU$ (15€) et on tombe comme des masses dans les bras de Morphée…

 

 

Dans le complexe, on trouve:

– une bakery qui n’est pas vraiment une boulangerie mais plus un coffee-shop où on peut prendre un café, un petit-déjeuner, des pies , des sandwichs,…

– un general store pour se procurer l’essentiel: alimentation, anti-moustique, lotion solaire et même la bouteille de vin pour l’apéritif !!!

– une station essence

 

 

C’est à Eurong qu’on a de grandes chances de croiser des dingos aussi le resort est entouré de clotures électrifiées pour les empêcher d’entrer…
Je vous parle des dingos plus longuement dans le chapitre « A voir »… mais en attendant, voici quelques articles relatant des accidents avec des dingos à Eurong. (attaque dingo 1, attaque dingo 2, attaque dingo 3).

 

 

CATHEDRALS ON FRASER, Lot 53, Fraser Island Road, Fraser Island

Cathedrals, c’est l’hébergement qu’on a sélectionné pour la 2ème nuit car il se situe nettement plus au nord et ça nous permettait de visiter cette partie de l’île tranquillement pendant les 4 heures autour de la marée basse.
Propriété privée, contrairement aux autres campings qui sont publics, on peut soit y prendre un emplacement ou louer une tente déjà installée.
A 55 AU$ (34€) la tente avec un lit double, le rapport qualité/prix est parfait. Le lit est grand, très confortable. La literie n’est pas fournie mais elle se loue pour 30 AU$ (18€). Pas de problème pour nous puisqu’elle était disponible (sur demande) avec la voiture… On avait la B1 proche de la cuisine commune. Réserver si possible les tentes 7 ou 8 qui ont un plus grand auvent. Il y a une lumière électrique dans le tente mais aucune prise électrique pour recharger une batterie!
Pas de wifi non plus à part au bureau d’accueil où se trouve également une boutique et une pompe à essence.
C’est le paradis des varans, il y en a partout, mieux vaut être prévenu…
Ne soyez pas surpris, le chemin d’accès est très très sableux !!!

 

 

KINGFISHER BAY RESORT, Kingfisher Bay, Fraser Island

C’est l’hôtel de luxe de l’île. Il est situé sur la côte ouest de l’île près de l’arrivée du ferry en provenance de River Head, depuis Hervey Bay…
Il offre évidemment un confort bien plus sophistiqué que les précédents: piscine, plusieurs restaurants (MAHENO, THE SAND BAR et même un restaurant gastronomique le SEABELLE). Les chambres sont disponibles à partir de 179 AU$ (110€).

 

– Il y a de nombreux campings sur Fraser, plus d’une vingtaine dans 9 zones, principalement installés sur la côte est de l’île. Campings sauvages ou aménagés, on a l’embarras du choix mais dans tous les cas, un permis de camper est nécessaire pour pouvoir s’y installer. Il se demande sur le site officiel.
Quelques conseils avisés pour que votre séjour en camping sur Fraser se passe pour le mieux…

Fraser-Beach-camping-zone-map.pdf

 

 

A voir et à faire

 

– Lever de soleil à Eurong

Rien de tel qu’un beau lever de soleil sur la mer pour bien commencer la journée et quand on dort à Eurong Beach Resort, on est aux premières loges pour le spectacle puisque le resort est sur la plage « 75 miles » !!!

 

 

C’est aussi un des moments où on risque le plus de rencontrer des dingos (wongari) qui vadrouillent autour du resort en quête de quelque chose à se mettre sous la dent pour le petit-déjeuner !!!
Il ne faut ni paniquer, ni chercher à les approcher.
Il y en a environ 200 sur l’île et ils sont réputés pour être les plus pur race d’Australie car si, sur le continent, ils ont eu l’occasion de se croiser avec des chiens (ils sont compatibles!), ça n’est jamais arrivé sur Fraser où les animaux domestiques sont interdits!
Comme les chiens, les dingos s’apprivoisent et on peut être tenter de leur donner nos restes de nourriture d’autant plus qu’ils paraissent bien maigres avec leur silhouette efflanquée… c’est une mauvaise idée car le coté sauvage et le déplacements en meute des dingos peuvent les rendre agressifs surtout quand ils sentent de la nourriture.
De trop nombreuses attaques ont résulté de cette proximité et ont eu pour conséquences l’euthanasie de 28 dingos considérés comme trop « habitués » à l’homme par les autorités australiennes !!!
Il est donc formellement interdit de les nourrir et ne pas laisser traîner de nourriture (en camping, votre nourriture doit être enfermée la nuit dans votre voiture).
Respectez ces différentes consignes, sous peine de mettre la vie des dingos en péril… Gardez toujours en tête qu’à chaque incident avec des visiteurs, les rangers du Queensland optent malheureusement systématiquement pour l’euthanasie du ou des dingos concernés. De plus, en cas de comportement inapproprié, les rangers encouragent à la délation en prenant des photos et en relevant les plaques d’immatriculation !!!
Pour en savoir plus sur les dingos et sur la façon de réagir face à eux, n’hésitez pas à lire ce document PDF.

Be-dingo-safe-flyer.pdf
Be-dingo-safe-quick-tips-french.pdf

 

 

LAKE MCKENZIE

C’est du fond du resort d’Eurong que commence la piste intérieure, la « route des lacs ». Si conduire sur la plage et le sable mouillé était plutôt une partie de plaisir, ça commence à se corser !!! Les sentiers sont étroits, très sableux, défoncés par les racines des arbres et… en double sens sauf sur une toute petite partie !!!
Si on croise un conducteur expérimenté, tout va plutôt bien mais si c’est quelqu’un qui n’a pas l’habitude, ça devient tout de suite plus tendu… Il faut s’attendre à pratiquer régulièrement une petite marche arrière ou s’arrêter dès qu’il y a un espace de dégagement (pas courant malheureusement) quand on voit un véhicule arriver en face !!!

 

 

Arrivés à l’intersection, on part à droite sur la Central Lakes scenic drive, en orange sur la carte, pour aller au lac McKenzie.
Le lac n’est qu’à 15 kms d’Eurong mais il faut 3 bons quarts d’heure de route tant la conduite est délicate. C’est le lac le plus fréquenté et le ton est donné dès le parking car il y en a 2: un pour les voitures, l’autre pour les bus de touristes. Nous n’avons pas eu à expérimenter la situation mais je n’ose même pas imaginer comment on fait pour croiser un de ces bus immenses dans ces si petits sentiers défoncés !!!

Même s’il est tôt, qu’on est en semaine et en période creuse, il y a déjà beaucoup de monde dans l’eau !!! Il est donné pour être le plus beau lac et c’est vrai que son eau turquoise sur le fond de sable blanc extrêmement fin est très photogénique. Je suis tout de même surprise par la fraîcheur de l’eau qui n’incite pas vraiment la frileuse que je suis à y mettre plus que les pieds !!!
Cette eau super claire et légèrement acide est réputée pour adoucir la peau, assouplir les cheveux et être régénératrice de santé et longévité… malheureusement, ne le sachant pas au moment opportun, je ne me suis pas baignée et je ne peux donc pas dire si c’est vrai ou non !!!…
Bon à savoir: il y a des toilettes près du parking!

 

 

 

La végétation autour du lac est étonnante et variée: des Droséras Spatulata (plante à fleur des marais insectivore), des Banksias (arbre endémique d’Australie qui produit une floraison spectaculaire en épis) entre autres…

 

 

LAKE BIRRABEEN & Lake Benarroon

On retourne à l’intersection, là ou se trouve la CENTRAL STATION et on prend cette fois à gauche vers le sud par la Southern Lakes scenic drive, en vert sur le plan pour aller voir les lacs Birrabeen et Benarroon.
Si le lac Birrabeen ressemble beaucoup au lac McKenzie en un peu moins bleu et surtout beaucoup moins peuplé (!), ce sont les arbres qui poussent dans l’eau qui enjolivent vraiment le paysage…

 

 

Le lac Benarroon, juste à côté, se différencie par sa couleur marron. Si sa couleur intrigue, il vaut mieux continuer jusqu’au prochain lac, le lac Boomanjin qui est une référence dans ces teintes.
Aucune indication pour y aller, il faut continuer le sentier qui passe devant les toilettes pour y arriver.

 

LAKE BOOMANJIN

On ne peut pas dire que les couleurs orange-rouge-brun du lac soit une invitation à la baignade mais on ne peut pas nier que l’harmonie de ces couleurs est absolument superbe…
Les plumeaux roses des roseaux s’accordent parfaitement avec ces teintes d’eau inattendues produites par la décoction des feuilles de niaoulis (Paperbark teatree) qui entourent ce lac qui est le plus grand lac perché du monde avec ses 200 hectares de superficie.
Peu fréquenté, c’est l’endroit idéal pour se poser d’autant plus qu’on y trouve une aire de repas grillagée avec des barbecues. Il est interdit de manger ou boire autour des autres.
Pas de risques donc de se retrouver à partager son sandwich avec un dingo par contre les varans ne se gênent pas pour grimper le grillage et venir voir ce que vous mangez…

 

 

On compte environ 40 lacs sur l’île mais il est temps pour nous de regagner la plage (75 miles) car la marée descendante va nous permettre de visiter tout ce qu’il y a à voir en remontant vers le nord…
J’ai oublié de vous rappeler que si vous voulez vous baigner dans un de ces las, il est recommandé de ne porter aucune crème solaire ou produit anti-moustique.

C’est au DILLI VILLAGE qu’on peut accéder à la plage et on y roule jusqu’aux POYUNGAN ROCKS où il faut prendre un chemin intérieur pour contourner ce passage de rochers très délicat à marée basse et complètement impraticable à marée haute…

 

ELI CREEK

 

Je me réjouissais de voir cette crique décrite comme un endroit vraiment paradisiaque: une rivière avec de l’eau cristalline longée par une passerelle en bois au milieu de la végétation… D’après les photos que j’avais vu sur le web, tout d’une vrai carte postale….

Malheureusement, et pourtant c’était un lundi, en dehors des vacances scolaires, on se serait cru dans un spectacle digne de Disneyland pendant le weekend!!! Les voitures alignées les unes à côté des autres avec les auvents, les tables et chaises de pique-nique installés (!!!) le long de la rivière qui est à peine visible sous les différentes sortes de bouées (licornes, flamants roses, doughnuts, un vrai catalogue de jouets gonflables !!!) nous ont vite fait passer notre chemin, dommage !!!
C’est un endroit qui est réputé pour être très fréquenté mais il faut le voir pour le croire, c’était noir de monde !!!

En fait, je pense que le meilleur moment pour y aller, c’est quand la marée basse est très tôt le matin aux alentours de 06h00/07h00 et que les visiteurs n’ont pas encore eu le temps d’arriver du continent. Dans notre cas, la marée basse était vers 16h, la meilleure des configurations pour venir passer juste la journée sur l’île…

Eli Creek est critique à traverser à marée haute. C’est une rivière d’eau douce qui vient de l’intérieur des terres pour rejoindre la mer et s’y jeter. Ce qui n’est qu’un ruisseau à marée basse, devient très profond et dangereux à marée haute!!!
Ne vous y aventurez pas !!!… et si vous devez le faire, traversez d’abord à pied pour évaluer la profondeur de la rivière et la force du courant…

Après un aller-retour de traversée de rivière et une petite montée d’adrénaline, on continue notre chemin vers l’épave…

 

 

– SS MAHENO

Construite en 1904 en Ecosse, l’épave était autrefois un paquebot de croisière luxueux entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie avant d’être reconverti en navire hôpital durant la première guerre mondiale.
En juillet 1935 alors qu’elle était remorquée pour être désossée au Japon, elle a été prise dans un cyclone et s’est échouée sur la plage 75 miles de Fraser. Elle a un peu servi de cible pour la Royal Air Force durant la seconde guerre mondiale et depuis elle git, ensablée aux 2/3, au gré des marées et de la corrosion qui fait lentement mais sûrement son travail.
C’est devenu assurément un des clichés les plus photogéniques de l’île mais il est défendu de s’en approcher à moins de 3 mètres et bien sûr de monter dessus à cause du métal et de la rouille qui peuvent être dangereux surtout si votre vaccin contre le tétanos n’est plus efficace !!!

On ne compte pas moins de 23 bateaux qui se sont échoués sur les côtes de Fraser entre 1856 et 1935 mais le Maheno est le seul encore visible…

 

 

 

– THE PINNACLES

Il s’agit de petites collines de sable coloré. Elles sont jolies, mais si comme nous, vous êtes venus par la Great Beach Drive et que vous avez vu celles de Rainbow Beach, vous n’allez pas vous arrêter très longtemps d’autant que c’est un stop prisé par les bus de touristes et que vous n’y serez pas tout seuls…

 

 

– RED CANYON

Similaire aux Pinnacles en moins fréquenté…

 

– INDIAN HEAD

C’est un cap sur l’océan Pacifique et une des 3 seules formations rocheuses de cette île de sable !!!
Il marque la fin de la plage 75 miles et représente le point le plus à l’est de l’île.
Une courte piste de sable intérieure permet de passer sur la baie de l’autre côté…
Le panorama y est spectaculaire et il est commun d’y apercevoir des tortues, des raies manta, des dauphins, des requins et des baleines quand c’est la saison.

 

 

– CHAMPAGNE POOLS

On y accède par une autre piste de sable intérieure qui arrive à un parking (avec des toilettes et des douches !!!) puis une passerelle en bois d’où le panorama sur Indian Head est superbe !!!
The Champagne Pools (piscines de champagne) sont des piscines naturelles au milieu de roches volcaniques. Elle doivent leur nom à la mousse et aux bulles qui se forment à la surface avec les vagues !!!
Ce jacuzzi naturel est touristique mais beaucoup plus loin et plus dangereux qu’Eli Creek alors c’est tout de même plus vivable mais ne vous attendez pas à en profiter seuls à moins de venir aux aurores…

 

 

– WATHUMBA CREEK

C’est juste après à Waddy Point que commence la piste qui traverse l’île vers la côte ouest. Elle n’est pas longue parce que c’est la partie de Fraser la plus étroite pourtant elle est difficile et technique, il vaut mieux le savoir…
Elle mène à Platypus Bay et Wathumba Creek, une crique dont l’eau turquoise et les bancs de sable font inévitablement penser à la plage de Whitehaven des îles Whitsundays !!! Rien qu’en regardant ces clichés pris par satellite sur Google Maps vous aurez une petite idée de ce coin paradisiaque…
On ne connaissait pas son existence lors de notre passage mais on n’aurait pas eu le temps de toute façon parce que l’idéal, c’est d’y camper 1 jour ou 2 pour profiter du calme et de la beauté de la crique…

 

 

Le lendemain, on doit attendre la marée à la réception de Cathedrals pour pouvoir aller jusqu’à Hook Point et reprendre la barge vers Rainbow Beach.
On a environ 110 kms à parcourir donc on prend la « route »( ok… la plage!) aussitôt qu’elle est assez dégagée pour y rouler. La marée est en pleine phase descendante et elle laisse sur le sable une multitude de méduses de toutes les espèces et surtout des physalies ces animaux bleus qui ressemblent à des méduses qu’on appelle communément « galères portugaises » ou « vessies de mer » dont la piqûre est si douloureuse !!!
Il y en a tant qu’on a l’impression de rouler sur du papier bulle qui explose sous nos roues !!!
J’ai juste le temps d’apercevoir quelque chose qui ressemble à un serpent alors on fait demi-tour pour trouver un serpent marin échoué et épuisé qui n’arrive pas à retourner dans l’eau. Il faut lui venir vite en aide sinon il servira de casse-croûte aux nombreux dingos qui sillonnent la plage à la recherche de nourriture !!! Le souci, c’est qu’on est tout à fait conscients qu’on est en présence d’un des animaux les plus dangereux du monde dont la morsure est mortelle !!!
Avec mille précautions et un baton, on le porte dans les vagues devant les australiens interloqués qui s’arrêtent pour contempler le sauvetage… Le serpent est étonnamment docile, comme s’il comprenait qu’on va le sauver et c’est sous les applaudissements des badauds qu’il repart dans l’océan !!! Un point de plus sur notre karma !!!…

 

 

 

C’est le cœur gros qu’on reprend la Manta Ray pour retourner sur le continent parce qu’au même titre que les îles Whitsunday, Fraser est un immanquable sur la côte est australienne ! Sa nature incroyable et son côté inaccessible en font surement une des meilleures aventures à vivre en Australie et ça restera un de nos meilleurs souvenirs de ce voyage…

 

Quelques renseignements pratiques:

– On ne peut pas aller sur Fraser qu’avec un véhicule loué spécifiquement pour l’île. Les compagnies générales de location type Hertz, Europcar, etc… n’autorisent pas leurs voitures (même 4X4) à rouler sur l’île. Bien penser à lire les clauses de la location car en cas de problème, vous en serez pour vos frais !!!
Pas de souci pour laisser votre véhicule sur le continent dans le parking du loueur pour Fraser.

– Essayer de conduire le plus près de la mer pour avoir le sable le plus dur mais évitez les vagues qui vont abîmer votre dessous de caisse avec le sel. Bien laver votre véhicule par dessous après votre périple.
Ne craignez pas de vous ensabler, il se dit qu’on n’a pas pratiqué Fraser si on ne s’est pas tanké !!!

Survive-your-drive-on-Fraser.pdf

 

– Il y a trois stations services sur Fraser Island et elles sont très chères. Vous devez absolument venir sur l’île avec le plein mais aussi avec des bidons si vous n’avez pas de double réservoir. La conduite sur l’île consomme beaucoup et il est préférable d’être préparé au cas où vous vous perdiez ou que vous vous retrouviez trop loin d’une station-service.
Pour info, nous avons consommé un peu plus de 83 litres pour ce périple de 3 jours/2 nuits soit presque 120 AU$ (74€).

– Les feux de camp sont interdits à l’exception de deux endroits (Dondubara et Waddy Point) où des emplacements sont aménagés. Il y a cependant des interdictions totales à certains moments de l’année lorsque l’île devient trop sèche. Sachez qu’il est interdit de ramasser du bois sur l’île. Vous devez apporter le vôtre où vous pouvez avoir une amende.

– Les jours sont plus longs en été qu’en hiver comme partout aussi il vaut mieux éviter de visiter Fraser en hiver où le soleil se lève tard et se couche tôt (aux alentours de 17h!) car il n’est pas recommandé de conduire la nuit…

– Attention: si vous êtes venus par Hook Point depuis Rainbow Beach et que vous voulez repartir par Wanggoolba Creek ou Kingfisher Bay vers River Heads, n’oubliez pas de réserver votre place en ligne à l’avance au risque de rester bloqué!

– Afin de préserver les dingos et leur race pure, les chiens sont interdits sur l’île depuis 1981 sauf les chiens d’assistance pour lesquels il faudra demander une autorisation. Venir sur Fraser avec un chien est passible d’une amende de 100 AU$ (61€) et 200 AU$ (122€) si l’animal n’est pas évacué de l’île sous 24h !!!

– Comme dans tous les parcs nationaux du Queensland, depuis le 1er février 2017, il est interdit de fumer à moins de 10 mètres des campements, tables de pique-nique, toilettes, barbecues, jetées, rampes de mises à l’eau de bateaux et centres d’information touristique…

– A titre d’information voici quelques distances, le temps pour les parcourir et un bon plan à consulter et télécharger:

Hook Point à Eurong – 40 km – 90 minutes
Eurong Beach à Kingfisher Bay Resort – 22km -1 heure
Eurong Beach à Eli Creek – 30km – 40 minutes
Eli Creek to Champagne Pools – 35 km – 90 minutes
Eli Creek to Lake Mckenzie – 40 km – 90 minutes
Eurong Beach à Maheno Wreck – 45 minutes
Eurong Beach à The Pinnacles – 35km – 50 minutes
Eurong Beach à Indian Head – 60km – 1 heure et 20 minutes
Eurong Beach à Champagne Pools – 63km – 1 heure et 30 minutes
Eurong Beach à Central Station/Pile Valley – 8km – 30 minutes
Eurong Beach à Lake McKenzie – 15km – 45 minutes
Central Station to Lake Mckenzie – 10 Km – 30 Minutes

Map-of-Fraser-Island.pdf

Partagez...

Une réflexion au sujet de « Fraser Island »

  1. Je pars bientot en Australie et j’ai adoré cet article qui me donne vraiment envie d’allé sur cette ile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.