Iles Cook

Généralités

 

 

Les Iles Cook réunissent 15 îles, celles du groupe nord: Pukapuka, Nassau, Rakahanga, Penrhyn, Nalihiki et celles du sud: Palmerston, Aitutaki, Manuae, Takutea, Mitiaro, Atri, Atiu, Mauke, Mangaia et Rarotonga.
Même si Atiu commence à être visitée, les 2 plus connues sont Rarotonga car c’est l’île principale où se trouve le centre administratif et Aitutaki, réputée pour être une des plus belles îles du monde !!!

 

 

Elles se situent à environ 3200 kms au nord-est de la Nouvelle-Zélande (avec qui elles fonctionnent en libre association en tant qu’état indépendant.Elles sont une monarchie constitutionnelle calquée sur le modèle de Westminster. Les habitants des Iles Cook sont des citoyens néo-zélandais (il n’existe pas de citoyenneté cookienne) et la Reine Elizabeth II en est souveraine.), à environ 1150 kms au sud-ouest de la Polynésie et à peu près mi-chemin entre les Iles Hawaï et la Nouvelle Zélande.
Le pays compte environ 22000 habitants, ce qui en fait l’un des États indépendants les moins peuplés du monde. Plus de la moitié de cette population (environ 14000 habitants) réside sur Rarotonga tandis que la plupart des autres îles n’excèdent guère la barre des 1 000 habitants à part Aitutaki !!!
Il a été nommé en l’honneur de James Cook, grand navigateur britannique, qui explora les îles en 1777.

 

Comment y aller

 

Elles sont desservies par Air New Zealand, Virgin Australia, Jetstar et Air Tahiti en vols direct depuis Los Angeles,Sydney, Auckland et Papeete. Le Rarotongan International Airport est situé sur l’île de Rarotonga (code IATA= RAR). Nous y sommes allés depuis Papeete sur le seul vol hebdomadaire du samedi exploité par Air Tahiti en coopération avec Air New Zealand.

Attention: sachez que si vous allez aux Iles Cook depuis Sydney ou Auckland, vous traverserez la ligne mythique et imaginaire de changement de date !!!  Exemple: si vous décollez d’Auckland à 19h40 le mercredi, vous atterrirez à Rarotonga après 4h de vol, le même mercredi à 01h40 !!! Cette journée du mercredi durera donc presque 48h!!! A  moins de continuer ensuite sur l’est vers Papeete ou Los Angeles, vous rétablirez l’horloge temporelle en perdant une journée en retournant sur Auckland… Pas facile donc de s’y retrouver dans les dates pour une réservation (hôtel, voiture…) ou une prise de médicament à heure fixe (style pilule pour nous mesdames !!!)

 

Formalités d’entrée

 

Aucun visa n’est nécessaire pour un séjour de moins de 31 jours. Une extension jusqu’à 5 mois maximum peut-être accordée avec un renouvellement au mois. Un formulaire d’immigration vous sera donné dans l’avion.
Attention: tout comme la Nouvelle-Zélande, les Iles Cook sont très strictes sur l’interdiction d’importer des produits d’origine animale ou végétale.

 

Conduite

 

La conduite se fait à gauche et un permis international est obligatoire pour pouvoir louer un véhicule (voiture ou scooter).
Si vous ne l’avez pas, il vous faudra passer un permis de conduire local. Pour louer un scooter ou une moto, à moins d’avoir le permis moto qui sera lui aussi stipulé sur le permis international, il vous faudra tout de même passer ce permis local (20 NZ$) car la catégorie A de notre permis qui inclut les motos jusqu’à 125 cm3 en France n’est pas reconnue sur place. Le casque doit être porté (conducteur et passager en 2 roues sous risque d’une amende de 100 NZ$ (60€).

 

Devises

 

La monnaie utilisée est le dollar néo-zélandais (NZ$) dont le taux de change équivaut à environ 1NZ$ =0,60€. Les billets sont les mêmes qu’en Nouvelle-Zélande et ont une valeur faciale de 5, 10, 20, 50 et 100$. Certains sont pourtant imprimés aux Iles Cook et portent l’inscription  » TE PUTUA MATEA » sur le recto et  » AOTEAROA » sur le verso. Pensez à les dépenser avant votre départ car ils ne sont utilisables que sur place contrairement aux billets neutres utilisables eux en Nouvelle-Zélande et sur place.

Si vous avez la chance d’avoir un billet de 3 NZ$, gardez le précieusement, ils sont devenus collectors car introuvables même dans les banques. Les pièces sont les mêmes qu’en Nouvelle-Zélande sauf pour 3 pièces spéciales fondues sur place: une pièce à 12 côtés (dodécagone) de 5 NZ$, une pièce triangulaire de 2 NZ$ et une dentelée  de 1 NZ$. Elles sont très fréquentes sur Aitutaki, beaucoup moins sur Rarotonga et sont elles aussi collectors et très recherchées….

 

 

Langue

 

L’anglais est la langue officielle mais le maori est parlé par tous les locaux. Les habitants des Iles Cook étant descendants des polynésiens, leur langue est proche du maohi tahitien et ils peuvent se comprendre. Exemples:
– bonjour en tahitien= ia ora na, en maori cookien= kia orana
– merci en tahitien= maururu, en maori cookien= meitaki
– femme en tahitien= vahine, en maori cookien= vaine
– homme en tahitien= tane, en maori cookien= tane
– océan en tahitien= moana, en maori cookien= moana

 

Electricité

 

Bien que les îles fonctionnent sur du 240 volts comme en Europe, les prises sont différentes: elles sont de type I avec 3 lames comme en Nouvelle-Zélande. Il faudra donc penser à apporter un adaptateur ou courir dans le premier magasin de bricolage pour en acheter un (environ 4€).

 

 

Décalage horaire

 

Fuseau horaire des Iles Cook: UTC-10
Heure d’été: aucun décalage supplémentaire n’est appliqué en été aux Iles Cook.
Il y a un décalage horaire entre la France et les Iles Cook de 11 heures (en moins) en hiver et de 12 heures (en moins) en été.

 

Internet et téléphone

 

C’est le gros point noir de ces îles… Un seul opérateur, BLUESKY qui a le monopole des communications et qui en profite bien évidemment !!!…Des points wifi sont dispersés sur Rarotonga et Aitutaki, souvent dans les hôtels et commerces et il faut acheter un accès avec un nom d’utilisateur et un code que l’on peut utiliser près de n’importe quel point wifi (Bluesky Zone Hotspot) et sur n’importe laquelle de ces 2 îles.

Le principe est plutôt bien, le problème, c’est que ça coûte un bras si on veut télécharger, visionner une vidéo ou communiquer via Skype car c’est un débit assorti d’une durée  qu’on achète et non une durée seule.
Pour une simple navigation sur les réseaux sociaux, mails et sites internet, le forfait d’1,5 GB à 25 NZ$ dure environ une dizaine d’heures…mais dès qu’on veut envoyer une photo, gare !!! Pensez également à désactiver les mises à jour de vos appareils, mon compagnon a vu son forfait mourir en une nuit !!!

 

 

Pour le téléphone, on peut acheter une carte Sim (Bluesky Visitors Sim Card) à 49 NZ$ (30€) chargée avec 3GB de data, 30mns d’appels et 300 SMS nationaux ou internationaux. Pensez donc bien à prendre un téléphone débloqué comme pour la Polynésie.
Il y a un kiosque Bluesky à l’aéroport si vous voulez pouvoir communiquer dès votre arrivée…

 

 

 

Divers

 

Afin de déduire les pathologies d’obésité et de diabète, les Iles Cook ont été un des premiers pays à introduire une taxe sur les boissons gazeuses sucrées. Aussi plus le taux de sucre du soda est élevé, plus il est cher…

La politique du pourboire est la même qu’en Polynésie, il n’est pas attendu mais apprécié en cas de service exceptionnel.

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.