Panama

12-Iles San Blas

 

 

C’est un archipel constitué de 365 îlots coralliens, dont seuls 60 sont habités. Il est situé dans la mer des Caraïbes, sur la côte nord-est de l’isthme du Panama, environ 120 kms à l’est de Colon.

 

 

 

 

La 1ère fois qu’on va aux SAN BLAS, c’est avec Max le fils de Fabrice et Sabrina, les propriétaires du MONKEY LODGE. On part tôt le matin en 4X4. Après 1h de conduite « normale », on attaque une route qui monte, qui descend, qui tourne dans tous les sens…parce qu’elle passe à travers la cordillère….un vrai supplice pour les estomacs!!! Bienvenue dans le territoire des Kunas !!! !!!…

 

 

Très vite, on arrive à un poste frontière où nos passeports sont contrôlés et où on doit payer une taxe de 20$/personne de droit d’entrée sur le territoire…

 

 

 

 

Il faut savoir que les Kunas des îles San Blas qui sont une vingtaine de milliers disposent de la citoyenneté panaméenne mais que lors de la sécession du Panama en 1903, leur système politique était tout à fait traditionnel, de type tribal avec différents chefs dans chaque île. Ils ont réussi leur passage à un système politique de type occidental en créant une confédération constitutionnelle, reconnue comme territoire à autonomie interne avec statut spécial par les lois panaméennes ce qui explique ces formalités pour entrer.

 

L’arrivée au port de Carti après une bonne heure de route est un vrai soulagement même si c’est un vrai capharnaeum !!!
Max gare sa voiture au parking et nous embarquons sur une launcha pour l’île d’Assudub Bipp appelée aussi Isla Perro ou « l’île du chien ».

 

Cette île mesure environ 150m par 60. Elle est couverte de palmiers et on y trouve des cabanes rustiques où on peut dormir, un restaurant, des emplacements pour planter sa tente ( 8$/personne), des toilette et des douches. Elle est entourée de coraux sauf sur un côté où il y a une grande plage de sable blanc idéale pour la baignade et une épave de bateau que l’on peut explorer en snorkelling. N’oubliez pas votre matériel !!! Comme partout dans les San Blas, rien n’est gratuit et il faudra débourser 7$ pour un hamac et 3$ pour un siège….
Il est également possible d’y louer une « cabana » pour la nuit, chère pour des prestations sommaires mais dès que les touristes de la journée seront repartis, vous serez seuls au monde dans un paradis….
Il se dit que les nuits de la nouvelle lune (1er quartier ou lune montante), le plancton est bioluminescent et que mettre les pieds dans l’eau déclenche une féerie de petites lumières fluos….malheureusement, nous n’y étions que pour la journée !!!

 

 

Après quelques baignades et un déjeuner de poisson et de fruits préparé par des femmes kunas en tenue traditionnelle, nous reprenons le bateau pour aller voir des étoiles de mer énormes qui jonchent le fond d’un trou bleu en pleine mer….
Attention à ne pas les sortir complètement de l’eau pour faire les photos car elles sont très sensibles à l’oxygène….

 

 

On longe ensuite une passe de près de 3 kms de long sur 10 m de large qui ressemble à une rivière bleue turquoise. On y fait une plongée dérivante avec des requins et des raies….

 

Un dernier arrêt sur une île habitée par les Kunas qui en profitent pour nous proposer leur artisanat local: des Molas. Ce sont des sculpture sur tissus faites de plusieurs couches de tissus de couleurs différentes assemblés par couture. Ces tissus sont ensuite découpés aux ciseaux ce qui fait apparaître des dessins par différentiels de couleurs. C’est la technique dite d’appliqué inversé utilisée au 16ème siècle par les Huguenots.

 

 

 

 

Un petit bain dans une rivière histoire de se rincer avant de ré-attaquer la « fameuse » route et c’est des étoiles ( de mer…) plein les yeux que nous rentrons tard à l’hôtel…

 

Partagez...