Argentine

Les Chutes d’Iguazu

 

Les chutes d’Iguazu étaient depuis toujours sur ma « Bucket List », j’avais déjà vu les chutes Victoria au Zimbabwe, celles du Niagara au Canada, il ne manquait plus que les plus grandes du monde à mon palmarès. Aussi quand mon planning m’a programmé une escale de quelques jours à Buenos Aires, la question de ce que j’allais y faire ne s’est pas posée très longtemps…. 

 

La préparation du voyage

 

Il nous fallait d’abord trouver des billets d’avion Buenos Aires-Iguazu. En consultant tous les moteurs de recherche, j’ai constaté que leurs tarifs étaient les mêmes que sur le site d’AEROLINAS ARGENTINAS soit environ 300€ l’aller-retour !!! C’est la haute saison en décembre/janvier, l’équivalent de juillet/août en France, les grandes vacances scolaires pour les enfants… bref, les tarifs les plus chers !!! En basse saison, juillet/août, l’hiver en Argentine, un ami a trouvé le vol pour 80€ aller-retour !!!
Heureusement là, surprise, on me propose de régler ces billets avec mes miles de fidélité… Du coup, nos 2 billets ne me coûteront que les taxes d’aéroport: 14,24 US$.
Ensuite, l’hébergement… On avait prévu d’arriver tard le 1er soir, de passer tout le lendemain aux chutes côté argentin et le surlendemain matin, le côté brésilien. La meilleure solution semblait être de dormir à l’entrée de Puerto Iguazu sur la route du Brésil. On réserve donc 2 nuits à l’hôtel Grand Crucero.
Idéalement, on aurait aimé aller au SHERATON IGUAZU RESORT & SPA , le seul hôtel situé dans les chutes mais les tarifs sont exorbitants et il est complet car la 1ère nuit est une nuit de pleine lune et les excursions de nuit sur les chutes sont très prisées…

En 2018, le Sheraton a changé de propriétaire pour devenir le MELIA IGUAZU RESORT, il a  été complètement rénové et transformé. Il semblerait que les prix aient flambé également…

.

Le voyage

 

A peine installés dans notre hôtel à Buenos Aires dans le quartier de Retiro, on prend un taxi pour se rendre à l’aéroport national: l’Aeroparque Jorge Newbery à environ 15 mns. 120 Pesos (environ 7,50€) affichés au compteur, pourtant le chauffeur nous demande 145 pesos (1€ de plus) sans qu’on comprenne bien pourquoi….mais on ne va pas risquer de louper notre avion pour si peu…

 

Le vol part et arrive à l’heure.

 

 

A l’arrivée à Iguazu, il nous faut un taxi pour rejoindre Puerto Iguazu à 25kms. On avait vu qu’il y avait une possibilité de prendre un bus mais on ne l’a pas trouvé et la navette de l’hôtel était à 350 pesos comme le taxi !!!
Pour prendre un taxi, il faut acheter le trajet au comptoir en sortant de l’aéroport. Le prix est fixe: 350 pesos (environ 20€) pour Puerto Iguazu, 700 pesos (environ 40€) pour Foz de Iguazu au Brésil.
Sur la route, on se fait arrêter pour acquitter une carte de tourisme obligatoire à 20 pesos par personne (environ 1€).Elle n’est à payer qu’une fois durant le séjour….

 

 

Le Grand Crucero hôtel est correct mais éloigné du centre ville puisqu’à l’entrée et même si la chambre est spacieuse, la terrasse donnant sur la route principale est très bruyante.

 

 

On reprend donc un taxi (160 pesos, moins de 10€) pour aller manger la spécialité: le Pacu. Un poisson local de la famille des piranhas,végétarien, qui vit dans le rio Iguazu. Il a la particularité de posséder une dentition qui ressemble à celle des humains et il a la mauvaise réputation de s’attaquer aux parties génitales des hommes en les confondant avec des noix !!!
On nous a recommandé d’aller à LA RUEDA au centre ville. Nous n’avons pas été déçus, le cadre est très joli, les serveurs très professionnels et le pacu en papillote à 110 pesos ( moins de 7€), un vrai régal !!! Leur choix de vins sur la carte est vraiment très impressionnant…et il y a de nombreuses bouteilles à moins de 15€ !!! Une excellente adresse…
On peut y payer en carte de crédit. Il est conseillé de réserver surtout si on veut une table sur la terrasse et on peut le faire sur le site internet.

 

 

 

Il y un arrêt pour le bus qui va aux chutes devant l’hôtel. C’est le bus de la compagnie RIO URUGUAY qui part de la gare routière au centre ville (Terminal de Ómnibus) toutes les 20mns de 7h00 à 20h50. Il y a une inscription « Cataratas » sur le bandeau lumineux sur le devant du bus. Le voyage aller-retour coûte environ 100 pesos par personne (environ 6€).

De la terrasse le lendemain matin, on constate que les premiers bus sont tous bondés et qu’il va falloir aller à la gare pour pouvoir embarquer.

 

 

On se décourage un peu devant tous ces trajets et on tente d’appeler le Sheraton pour savoir s’ils n’ont pas une disponibilité de dernière minute. Ils nous proposent une chambre double avec vue sur les chutes à un prix si compétitif qu’on n’hésite pas une seconde. On reprend un taxi: 350 pesos pour y aller.

 

 

L’hôtel se trouve au milieu du parc des chutes, à mi-chemin entre l’aéroport et Puerto Iguazu. Il faut acheter l’entrée au parc: 330 pesos (environ 20€) sur le chemin et elle est valable pour tout le séjour dans l’hôtel quelque soit sa durée.

 

 

 

 

L’emplacement de l’hôtel est magique. Depuis la réception, on a une superbe vue sur les chutes.

 

 

La chambre est très grande avec un lit king-size et une terrasse qui donne sur la piscine et les chutes. On est au 2ème étage, il y en a 3 et plus on est haut, meilleure est la vue….
Il y a une piscine extérieure entourée d’une pelouse impeccable et de fleurs et une intérieure pour pouvoir se baigner en saison plus fraîche.

 

 

On ne nous a pas donné de plan à l’entrée du parc car il y a de grands panneaux partout avec le plan mais en allant dans un des bureaux de IGUAZU JUNGLE (1 dans l’hôtel, 2 à l’entrée du parc, 1 au point central près de la station de train Cataratas et 1 à la station de train Gargantua), on peut avoir un plan papier gratuitement. C’est aussi l’endroit où on réserve les différentes activités du parc.

 

 

 

On apprend que l’île San Martin est fermée car il y a trop de débit dans les chutes. Nous sommes en décembre, période de pluies et un barrage a été ouvert en amont pour baisser le niveau de la rivière. On a envie de profiter au maximum du parc et comme nous n’irons pas sur le côté brésilien, on réserve la balade en bateau pour le lendemain matin.
A noter: il n’y a que 2 bureaux où on peut payer en cartes de crédit, à l’entrée du parc et à la station centrale.

 

Le plan en mains, sous un ciel bleu azur, on part en visite….

 

 

 

On nous a recommandé de commencer par le circuit le plus haut pour découvrir graduellement les chutes. On se rend donc à la station Cataratas pour prendre le train jusqu’à la station Gargantua et le sentier vers la Gorge du Diable. Il passe toutes les 1/2 heures….

 

 

 

 

Le sentier de la Gorge du Diable (Gargantua del Diablo Trail, en orange sur la carte) mesure 1100m . C’est une passerelle qui rejoint des îles sur la rivière. Elle mène au sommet de la plus grosse chute. On y croise des pancartes mettant en garde contre la présence de serpents !!! Le point de vue tout au bout est un des 2 endroits où on se fait bien mouiller par les embruns. La vue y est spectaculaire…

 

 

 

 

 

 

Retour à la station Cataratas pour faire le circuit supérieur (Upper Circuit, en rouge sur la carte). Il mesure 1550m. On y voit les chutes à mi-hauteur avec des panoramas fantastiques comme au dessus de la chute Bassett… C’est sur ce circuit que l’on verra le plus d’arc-en-ciel !!!

 

 

 

Aux alentours de 16h, les touristes commencent à partir et le parc se vide rapidement. C’est le bonheur de pouvoir rester jusqu’à la fermeture à 18h00 et pouvoir profiter des chutes seuls… Par contre, même si on séjourne au Sheraton, il est interdit de sortir de l’enceinte de l’hôtel entre 18h00 et 8h00 car il n’y a plus de lumières et trop d’animaux sauvages. 2 jours avant, des touristes ont croisé un puma sur le Green Trail (en vert sur la carte) !!!
L’apéritif sur la terrasse de l’hôtel au coucher du soleil est un grand moment de sérénité….
Un seul restaurant, le Gargantua. Les plats y sont chers et sans grande diversité. Il y a d’autres restaurants (style fast-food, empenadas…) dans le parc mais ils ferment tous vers 17h, il vaut donc mieux prendre ses précautions si on veut manger ailleurs.
On m’avait dit que le bruit des chutes pouvait empêcher de dormir, en fait, il est largement couvert par le bruit de la jungle et de tous ses animaux….

 

 

Le lendemain matin, on peut observer le magnifique spectacle de lever de soleil sur les chutes depuis notre terrasse …

 

 

 

Après un bon petit-déjeuner (un buffet très complet) en face des chutes, on part faire le sentier inférieur (Lower Circuit, en bleu sur la carte). Il mesure 1400m et c’est de loin le plus beau… Dès le début, on croise une multitudes de coatis avec des bébés pas plus gros que des rats !!! Puis un crocodile…. Des toucans….

 

 

 

Depuis ce circuit, on voit les chutes de toute leur hauteur dans des paysages somptueux …. A son extrémité, au pied de la chute Bossett, c’est la méga-douche assurée….

 

 

 

 

Sur le chemin du retour, la chute Dos Hermanas embaume des lys qui l’entourent… Des fleurs partout, un vrai coin de paradis !!! Heureusement que des pancartes nous rappellent qu’il y est interdit de se baigner parce qu’on serait presque tenté…

 

 

 

 

Le chemin qui descend au bord de la rivière et qui mène à l’Ile San Martin n’est ouvert qu’à ceux qui ont réservé la balade en bateau puisque l’île est fermée. 150 marches plus bas, les chutes s’offrent dans toute leur splendeur !!! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de monter sur le bateau, on nous donne un grand sac étanche pour y mettre nos affaires puis un gilet de sauvetage.
Cette balade est un grand moment… Le bateau va d’abord au plus près de la chute de la Gorge du Diable puis de la chute San Martin. Je pensais qu’on allait prendre une simple douche, en fait on se prend des seaux d’eau glacée sur la tête !!! Il y a 30 cms d’eau au fond du bateau et on est aussi mouillé que si on était tombé à l’eau !!!

 

 

 

Voici une vidéo qu’on a fait avec une caméra GoPro ( étanche mais…est-ce utile de le préciser?) et une perche pour vous donner une idée de ce qu’on a pris sur la tête…

 

 

Le retour à l’hôtel est très inconfortable avec nos vêtements et nos chaussures trempés… Heureusement, qu’il faisait 30°C!!! Si j’avais su, j’aurais emporté des vêtements de rechange dans un sac poubelle noué puis mis dans le sac étanche et je me serais changée dans les toilettes les plus proches, à la sortie du sentier près du fast-food. C’est d’ailleurs ce que je recommande surtout si on veut continuer la visite des chutes ou que la température est plus fraîche.

 

 

La douche chaude à l’hôtel est un vrai régal !!! On passe ensuite une bonne heure sur la terrasse avec un bon café à essayer de graver définitivement cette vue incroyable dans nos têtes et on reprend un taxi (350 pesos) pour aller à l’aéroport et rentrer sur Buenos Aires des étoiles plein les yeux !!!

 

 

Bon à savoir:
Dans le parc, on peut payer partout en carte de crédit, même pour un café (!!!) mais uniquement aux 2 endroits cités plus hauts pour les excursions. De plus, il y a un distributeur d’argent à l’entrée du parc.
Ne pas oublier les produits anti-moustiques parce qu’ils attaquent sérieux en fin d’après-midi !!!
Il y a des toilettes dans les gares de train et au départ du circuit inférieur (matérialisées sur la carte). Elles sont propres et équipées.
Aux mêmes endroits, on trouve les espaces fumeurs car il est interdit de fumer dans la forêt.
Il y a des plans sur panneaux en bois un peu partout dans le parc mais il est plus pratique d’en avoir un sur papier disponible gratuitement aux locaux d’Iguazu Jungle où on prend les excursions.
Le Cataratas Old Hotel abrite des expositions intéressantes sur les chutes qui ferment assez tôt.
Des robinets d’eau potable sont à votre disposition un peu partout pour pouvoir remplir sa bouteille.
Le plan des chutes côté Brésil:

 

 

 

 

On peut coupler la visites de chutes d’Iguazu avec celles de MOCONA situées à 260 kms entre Puerto Iguazu et Posadas.
Elles sont une véritable curiosité naturelle car elle se forment dans la longueur au lieu de la largeur. Elles ne font que 10m de hauteur mais s’étalent sur 3kms en parallèle de la rivière Uruguay. Elles sont moins impressionnantes que celles d’Iguazu mais elles sont situées dans une réserve de biosphère où on peut faire de belles balades.
On peut y aller en excursion d’une journée depuis Puerto Iguazu où y aller en bus, en voiture de location ou en taxi et loger sur place. On nous a recommandé le Posada PUERTO PARAISO LODGE qui est situé dans le hameau à partir duquel partent les excursions fluviales aux chutes. Il est niché au milieu de 53 hectares de forêt vierge avec des sentiers pédestres et il est bordé par une rivière. Les propriétaires parlent français et peuvent organiser les transferts et la réservation des excursions.
On n’avait malheureusement pas pu y aller par manque de temps et parce que les ces chutes ne sont pas visibles en décembre et janvier car recouvertes par le débit trop important mais elles nous ont été chaudement recommandées.

 

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.