Panama

3-Punta Chame et Playa Santa Clara

Aéroport international de Tocumen à Playa Santa Clara, Rio Hato, Panama – Google Maps

 

Il y a presque 2 heures de route pour arriver jusqu’à Punta Chame. La traversée du nord de Panama City est un peu difficile car la circulation y est très dense surtout sur le Pont des Amériques, ce pont au-dessus de l’entrée  du canal de Panama côté Pacifique. Construit en 1962, il était jusqu’à la construction du Pont Centenaire, le seul moyen qui permettait de relier l’Amérique du Sud à celle du Nord. Il est encore très très fréquenté. Une fois sortis de la ville, nous sommes étonnés par le bon état des routes comparé au Costa Rica.

Nous sommes plus dans un esprit surf que kitesurf sur ce voyage mais nous faisons tout de même une halte pour déjeuner dans un petit restaurant en bord de plage pour prendre l’atmosphère de ce lieu réputé pour être LE spot de kitesurf du Panama !!!

 

C’est vrai que c’est un endroit agréable, que les conditions y semblent idéales pour kiter. 3 hébergements ont l’air de sortir du lot:

NITRO CITY BEACH RESORT, le haut de gamme de 130 à 200$ la chambre double. C’est plus un complexe sportif où on peut faire du motocross, du paintball,du tir à l’arc, du buggy, du wakeboard, du jetski, du paddle, du skate…et du kite ! Location de matériel disponible ainsi que des cours. Ça peut être une option avec des enfants….

HOSTAL CASA AMARILLA, plus cosy, moins cher: 35$ la cabane dans le jardin, de 65 à 105$ la chambre double. Pas de location de matériel. Tenu par un couple de français.

PANAMA KITESURFING GUESTHOUSE, ouvert de décembre à avril pendant la meilleure saison de kite. Hébergement dédié à ce sport avec cours et location de matériel. Logement en tente, dortoir, chambre ou bungalow de 25 à 60$ pour 2 personnes. De loin, le meilleur rapport qualité/prix si on vient pour pratiquer…

 

Nous reprenons la route en fin d’après-midi pour aller sur la plage de Santa Clara, la première étape prévue de notre itinéraire à moins de 70kms.

 

Nous longeons de plus ou moins près 8 plages avant d’arriver à Playa Blanca décrite comme étant une des plus belles plages du pays. En fait, ce sera sûrement la moins jolie que nous avons vu et pour couronner le tout l’océan était infesté de méduses super urticantes lors de notre passage !!!

 

Il y a 2 gros complexes hôteliers sur la plage mais on préférait une cabana plus intimiste sur la plage. On l’a trouvée en se promenant à LAS VERANERAS. Le bungalow était extrêmement bien situé directement sur la plage et plutôt mignon et nous aurions pu y rester les 3 jours prévus si la propriétaire n’était pas si désagréable ( pendue en permanence entre son téléphone et sa calculette et montrant beaucoup d’énervement quand on la « dérange » pour lui demander si elle a une chambre disponible…), si  le bungalow n’était pas si cher( 88$ en semaine !!!), si ce n’était pas si bruyant ( la télé à fond jusqu’à 22h, une meute de chiens hurlant à la mort pendant une heure à 3h du mat…), si on avait eu de l’eau chaude, des serviettes  et une literie un peu moins défoncée !!!
Le restaurant de l’hôtel ne vaut pas mieux: les plats sont peu copieux, moyen en goût, le serveur se trompe dans la commande sans s’excuser ni nous rapporter le plat commandé!!!
Bref, une adresse que je ne recommande pas ou alors pour une nuit maximum en cas de dépannage. Il vaut nettement mieux passer plus de temps à Punta Chame et ne s’arrêter à Santa Clara que pour le déjeuner car c’est un joli petit village de pêcheurs..

 

 

 

On repart donc le lendemain matin après une petite séance de yoga sur la plage pour assouplir notre dos malmené par cette nuit sur un matelas défoncé, direction Playa Venao, notre prochaine étape.

Partagez...