Namibie

Les dunes du Sossusvlei

 

Il fait encore nuit quand après un bon café, on prend la route direction les fameuses dunes. A peine sortis du camp, on croise un guépard qui chasse !!!

Une quinzaine de 4X4 roulent à vive allure sans respecter les limitations de vitesse pour ne pas louper le lever de soleil… On les laisse nous semer pour s’arrêter contempler le paysage une fois de plus…

 

 

Il fait donc jour et c’est tant mieux quand on arrive au bout de la route goudronnée pour attaquer les derniers 5 kms de sable. Il est complètement impossible d’envisager de les faire sans un 4X4 et des notions de conduite de tout terrain !!!
Il y a donc un 1er parking pour les voitures de tourisme et eux qui n’osent pas s’aventurer même avec leur 4X4 !!! De là, un tracteur attelé d’une remorque emmènent les gens jusqu’au bout. Ça coûte 110NAD (environ 7,50€) en espèces par personne aller/retour. Pas vraiment d’horaires, il part quand il est plein.

 

Après avoir dégonflé les pneus (recommandé..), on se lance dans du sable super mou. C’est assurément une expérience de conduite… D’ailleurs, il vaut mieux laisser une bonne distance avec le 4X4 qui est devant car on ne peut pas le dépasser et s’il s’arrête ou ne sait pas conduire dans le sable, il vous mettra aussi en difficulté… ce qui nous est arrivé avec un espagnol qui s’est ensablé. Heureusement qu’il y avait une plaque de sable dur sur laquelle on a pu se garer et repartir!

 

 

 

 

 

Enfin arrivés au parking, on se prépare pour la visite. Crème solaire, chapeau, bouteilles d’eau et chaussures fermées ( le sable et le soleil commencent à brûler même s’il est encore très tôt…). Aucune pancarte de direction, on demande autour de nous la direction de Big Daddy et du Deadvlei. C’aurait été beaucoup plus facile avec ce plan:

 

 

 

 

L’ascension de Big Daddy (325m) est difficile si on n’est pas en grande forme physique: on marche sur une crête dure qui tord les chevilles, on a vite les chaussures qui pèsent avec tout le sable dedans et on recule régulièrement dans le sable qui coule…
Perso, je n’irai pas jusqu’en haut… et je préfère descendre dans le Deadvlei oû les couleurs sont magnifiques… Ce mélange de ciel bleu azur, de sable rouge, d’argile blanche et d’arbres noirs est vraiment magnifique et très très photogénique… On s’installe à l’ombre d’un arbre et on contemple pendant un long moment ce paysage irréel… Il fait très très chaud quand on se décide enfin à partir, trop chaud pour grimper Big Mama (300m) et puis j’ai déjà pas réussi Bid Daddy alors…

Pratique: il y a des toilettes sèches sur le parking des 4X4.

 

 

 

 

 

 

 

De retour à Sessriem, on fait la visite du SESSRIEM CANYON. Quasiment pas d’eau à part quelques flaques nauséabondes mais l’ombre et la fraîcheur de ce lit de rivière desséché entre les roches est la bienvenue…

 

 

On passe la nuit suivante à SOSSUS OASIS CAMP. Le camp est à la sortie du parc de Sessriem et sur notre route du lendemain.
Les emplacements consistent en un abri ouvert avec une salle de bains privée fermée tout en bois. Il y a une piscine au milieu des cabanes mais l’eau est gelée !!!
On a demandé un emplacement face à l’ouest pour le coucher de soleil et c’était une erreur car un vent d’ouest très fort s’est levé assez vite nous empêchant de manger sur la terrasse. Il faut donc privilégier un emplacement face à l’est pour se protéger et profiter de la soirée… Emplacement= 180 NAD/ personne (environ 11€)

 

 

 

 

Pour une option beaucoup plus luxueuse, on peut passer la nuit dans un de ces 2 superbes lodges: le KULALA DESERT LODGE ou le LITTLE KULALA  encore plus prestigieux, tous 2 au pied des dunes dans un décor époustouflant !!!

 

Partagez...