Namibie

Swakopmund

 

De retour sur Swakopmund, Swakop comme la nomment les locaux ( perso, pour moi ce sera Swakop la moche ou Swakop la froide !!!), nous nous décidons pour aller tester une des activités phares: le surf sur les dunes de sable.
Plusieurs prestataires proposent cette activité, nous choisissons la plus réputée: DUNE 7 ADVENTURES.

Ce n’est qu’à 15 kms à l’intérieur des terres et pourtant, on ressent déjà la chaleur du désert qui manque tant à Swakop….
On passe un surprenant passage à niveau, à gauche:une sorte d’oasis qui est une aire de pique-nique, à droite le restaurant Dune 7 et le siège de l’activité.

 

 

 

Le sand boarding est supposé se pratiquer sur la dune 7, une des premières dunes aux portes de la ville et la plus haute mais nous apprendrons que ce n’est plus possible suite à un accident mortel en 2013. L’activité a donc été reportée sur une dune plus petite et moins pentue…

 

On peut descendre la dune à plat ventre ou debout sur un surf. Pour les observateurs dont je suis, on peut attendre au restaurant ou suivre sur un quad pour 150NAD. Je choisis de suivre et mon ami, surfeur, choisit le surf debout. Surprise, on lui demande de retirer ses chaussures et de chausser le surf en chaussettes !!! Il a droit à 6 descentes avec remontées de la dune en quad pour 490NAD (environ35€)…

Voilà son ressenti:
-Pour les surfeurs: amusant mais aucune sensation car piste trop courte et pas assez pentue.
-Pour les amateurs de quad: pas très drôle d’être derrière lors des remontées. Mieux vaut en louer un en sachant que ce sont des petits quads légèrement motorisés.
C’est donc une activité originale mais qui ne laisse pas un grand souvenir !!!

 

 

Le sympathique personnel de l’hôtel nous a réservé une table pour le soir au TUG , un restaurant réputé qui semble être un incontournable de Swakop. Il n’est qu’à 10mns à pied en longeant la mer mais avec le vent glacial qui s’est levé, le trajet parait interminable…Nous regrettons de ne pas avoir pris la voiture !!!
C’est transis de froid que nous arrivons au restaurant. L’emplacement sur une jetée est fantastique mais évidemment, la terrasse est fermée et le restaurant est bondé. Il y a un brouhaha de conversations incroyable….
La carte est variée (disponible sur le site) et les prix ne sont pas prohibitifs. Malgré le bruit, nous passons une bonne soirée…Je pense tout de même que ce restaurant est sûrement beaucoup plus agréable pour déjeuner le midi sur la terrasse au soleil !!! Le retour à pied est un vrai calvaire et nous sommes ravis de rentrer bien au chaud dans notre chambre chauffée!!!

 

Le lendemain matin, on nous sert de nouveau le petit déjeuner sur la terrasse mais avec des couvertures tellement il fait frais !!!
C’est à ce moment que nous allons changer l’itinéraire que nous avions prévu. Nous devions aller à Cape Cross après Swakop pour loger au CAPE CROSS LODGE  et voir l’énorme colonie d’otaries à fourrure qui s’y trouve….
Heureusement, j’apprends juste à temps l’existence du massacre de ces adorables mammifères autorisé par le gouvernement qui a lieu tous les matins sur place à cette période. Des milliers d’otaries sont massacrées tôt le matin et ensuite, on nettoie tout bien pour que les touristes puissent venir prendre leurs photos en toute impunité et en payant, SVP!!! Ne désirant en aucun cas, cautionner ce genre de pratique, je préfère signer la pétition et m’abstenir de participer à cette mascarade en y apportant en plus, une contribution financière !!!

 

On essaie donc de se réserver sur un tour en 4X4 dans les dunes de Sandwich Bay mais c’est trop tard…Une autre option et le survol du désert en montgolfière avec NAMIB SKY que l’on nous a recommandé mais ils partent de Sessriem et on ne se sent pas de refaire toute cette route même si elle est belle !!! 

 

 

Nous nous décidons donc pour aller jusqu’à Henties Bay à environ 70 kms au nord de Swakop. Nous longeons un bord de mer peu accueillant, il fait froid et brumeux…Des cadavres d’otaries jonchent la plage, bref, rien de bien paradisiaque !!! C’est le début de la SKELETON COAST surnommée ainsi à cause du nombre d’épaves de bateaux et de squelettes de baleines qui s’y sont échoué. Pas de baleine mais une épave de bateau: le ZEILA battue par la houle se trouve à peu près à mi-chemin. C’est un chalutier angolais qui s’est échoué en 2008 alors qu’il avait été vendu et était tracté direction l’Inde pour un désossage  …

 

 

 

 

 

 

 

C’est le meilleur endroit pour voir une étrangeté de la nature: la Welwitschia mirabilis. Une plante très particulière des déserts côtiers de Namibie et d’Angola (Désert de Namib) qui est considérée comme une espèce panchronique (espèce actuelle présentant des ressemblances morphologiques avec des espèces éteintes, identifiées sous la forme de fossiles). Sa longévité est considérable : certains spécimens observés ont entre 1000 et 2000 ans. Ça ressemble quand même à une grosse plante morte !!! Pour en savoir plus…. 

 

 

On voulait déjeuner au FISHY CORNER  réputé pour son poisson frais et ses calamars mais il était encore tôt et on manquait d’appétit alors Henties Bay présentant peu d’intérêt, on retourne sur Swakop plus vite que prévu.

 

 

Nous avons réservé un survol des dunes en avion avec EAGLE EYE AVIATION  à 16h30 pour le faire au coucher du soleil. 3 vols sont proposés:
1)le SOSSUSVLEI SCENIC d’une distance de 630 kms pour une durée de 2H15 (survol des dunes et retour par la côte)
2)le SKELETON COAST SCENIC  » 360 kms  » 1H30 (survol de la côte vers le nord)
3)le CAPE CROSS SCENIC  » 630 kms  » 2H15 (survol du pays vers le nord et retour par la côte)
Les tarifs dépendent selon que l’on est de 2 à 5 personnes dans l’avion. C’est évident plus romantique de n’être que 2 mais c’est très cher alors on a demandé à être regroupés avec 3 autres personnes pour payer le tarif de 5 personnes.

 

Nous avons choisi le survol des dunes ( le n°1) parce qu’on voulait voir le désert dans son immensité et quoi de mieux que de le voir d’avion…
On est assis : 1 à côté du pilote + 2 sur une banquette + 2 sur une autre banquette, on a donc tous un hublot pour pouvoir admirer la vue. On nous donne des bouchons d’oreille car les moteurs du « coucou » sont très bruyants…. Le paysage est extraordinaire mais on a du mal à se rendre compte des reliefs et de la hauteur des dunes même si nous volons à basse altitude. Le retour par la côte avec les colonies d’otaries qui plongent à notre passage est incroyable !!!

 

 

 

 

Sachant que dès le lendemain, nous allons passer plusieurs jours dans la nature à camper, nous profitons de notre dernière soirée « en ville » pour aller dans un autre restaurant recommandé: THE WRECK .
La vue panoramique sur l’océan est sûrement bien plus belle de jour et le coucher de soleil doit être fabuleux mais nous y étions trop tard pour le voir. Les plats de poissons sont excellents et pour les amateurs de viande, leur duo terre/mer est réputé.

 

Dans la préparation de notre voyage, nous avions envisagé de continuer vers le nord pour longer la SKELETON COAST et atteindre les dunes qui chantent. En fait, il n’y a que la partie sud de cette côte que l’on peut espérer visiter avec un permis en entrant par la UGAB GATE à environ 187 kms au nord de Swakopmund et en en sortant par la SPRINGBOK GATE. C’est un permis pour traverser la zone dans la journée. Pour la partie nord où il y a les dunes qui chantent, on ne peut y entrer que si on a déjà une réservation pour le TERRACE BAY CAMP. Pour aller plus au nord, il faut prendre obligatoirement un tour qui coûte très cher. Le trajet le long de la côte est reporté par beaucoup comme étant particulièrement ennuyeux, nous décidons donc d’abandonner l’idée des dunes et de remonter par l’intérieur des terres juqu’à Etosha.

 

 

Partagez...