Queensland

The Great Beach Drive

 

The Great Beach Drive est un des plus beaux souvenirs de notre voyage.

 

C’est une expérience complètement incroyable que de parcourir ce « beach highway », une « route » de sable sur la plage de 58 kms de long (70 kms au total entre Noosa et Rainbow Beach).
Evidemment, elle n’est praticable qu’en bon 4×4 « haut sur pattes ». Si on a son propre véhicule, le mieux, c’est de faire le trajet Hervey Beach-Fraser-Rainbow Beach-Noosa qui optimise au maximum le temps et le trajet sinon il faut louer un véhicule et faire le même trajet aller-retour pour le rendre…
Notre SUV n’étant vraiment pas adapté, on a loué un Toyota Land Cruiser Prado à Noosa en fin de matinée (aux alentours de 11h30) puis on  a emprunté la Great Beach Drive jusqu’à Inskip Point pour prendre le ferry sur Fraser. On a passé tout l’après-midi, la journée du lendemain et la matinée du surlendemain sur l’île pour en repartir par le ferry de 15h00. On a visité puis dormi à Rainbow Beach et on en est reparti toujours par la Great Beach Drive au lever du soleil pour Noosa…

 

 

Pour mener à bien toute cette expédition, il nous a fallu s’y préparer bien en avance pour être sûrs que tout se passe pour le mieux.

Tout d’abord, choisir les bons jours en fonction des marées parce qu’on ne peut  rouler sur la plage autant pour la Great Beach Drive que sur l’île de Fraser que pendant l’intervalle de 2h avant et après la marée basse soit 2 fois 4h/jour. On peut toutefois gagner une demi-heure les jours de grand coefficient car la plage se dégage beaucoup plus… Il est donc essentiel de consulter les conditions actualisées du trajet sur le site officiel dont voici un exemple:

Cooloola-Conditions-Report.pdf

Il faut ensuite réserver l’hébergement sur Fraser parce qu’en période de vacances ou weekend, il y a vraiment beaucoup de monde !!! Je détaillerai les possibilités d’hébergements sur l’île dans mon prochain article consacré à Fraser…

Trouver une location de 4X4 à un prix raisonnable. Il est difficile de trouver une location à moins de 250 AU$/jour (150€).
C’est avec NOOSA2FRASER 4WD HIRE et le sympathique Richard que nous avons trouvé notre bonheur!

Pour une location de 3 jours, il nous a accordé un tarif de 195 AU$/jour (118€) avec un déposit de 100 AU$ (60€) via Paypal pour la réservation.
Le véhicule, un Toyota Land Cruiser Prado automatique, était en bon état. Il n’a fait aucun caprice et nous a emmené partout où on voulait…
Il était équipé d’un double réservoir d’essence, d’un toit ouvrant, de plaques de désensablement dont nous n’avons pas eu besoin mais qui nous ont servi à dépanner d’autres personnes ensablées sur Fraser (!!!), d’une glacière, de sièges pliants, de sacs de couchage et de draps…

Dernière chose: prendre les permis (vehicule access permits) pour pouvoir circuler dans les parcs sur le site gouvernemental officiel. Il vous faudra ouvrir un compte si vous ne l’avez pas encore fait durant votre voyage et prendre 2 permis pour faire le même trajet que nous:
– Cooloola Recreation Area, 1 calendar day obtained via the internet = $13.20, not obtained via the internet = $19.90, 1 week or less = $33.50.
– K’gari (Fraser Island) Recreation Area, 1 month or less = $52.75.
– On peut prendre un permis combiné K’gari (Fraser Island) et Cooloola Recreation Area à $84.65 (1 month or less).
Un numéro de plaque d’immatriculation est requis et si votre loueur ne peut vous le fournir en amont, il faudra prendre ces permis juste avant d’entrer sur les parcs sinon vous risquez une amende…
C’est sur place à Doonan, la banlieue de Noosa où se situe le bureau de Richard, dans le coffee shop juste à côté que nous avons pris ces permis via internet puisque nous n’avions pas l’immatriculation de la voiture…

Le dernier moment pour prendre ces permis est au Great Sandy Information Centre, 240 Moorindil Street à Tewantin, 200m avant le ferry pour traverser la rivière Noosa. Vous y trouverez un hotspot Wifi où on peut se connecter sur le site officiel et réserver ces permis, un camping, s’informer sur les dernières informations du parc ou visiter d’autres sites…
Si vous ne l’avez pas encore fait vous pourrez y consulter la FAQ qui vous renseignera sur ce qu’on peut faire ou pas faire , trouver ou non sur le parc, consulter le guide de la conduite sur sable si vous n’en avez pas l’habitude et prendre ou télécharger le Cooloola and Inskip Recreation Area Great Sandy National Park Visitor Guide (ci-dessous)…

Cooloola-Conditions-Report-Map.pdf
Driving-on-Sand.pdf
Cooloola-Recreation-Area-Discovery-Visitor-Guide.pdf

 

 

Après avoir laissé notre SUV de location avec le plus gros de nos affaires sur le parking sécurisé de Richard, on prend la route pour la grande aventure…

Au tout début de Moorindil St (au rond point) qui mène au ferry, on passe devant un Cole Express pratique pour faire le plein d’essence, prendre un café ou faire les dernières courses pour Fraser…
Ces ferrys (il y en a deux en période d’affluence) sont deux traversiers à câble. Ils traversent la rivière Noosa à Tewantin entre 05h30 et 22h20 du dimanche au jeudi et de 05h30 à 00h20 les vendredis et samedis avec un départ environ toutes les 10 mns.
La traversée coûte 7 AU$ (4,20€) pour les voitures et elle ne se règle qu’en espèces!
Il est déconseillé de se baigner dans la rivière à cause de la présence de trop nombreux requins bouledogue qui remontent la rivière !!!
Pour plus d’informations, consulter le site de la compagnie NOOSA NORTH SHORES FERRIES.

Il n’y a que 2 accès pour atteindre la plage : le 1st Cutting pour aller vers le sud et le 3rd Cutting pour aller vers le nord. Pas d’accès entre les 2…
Juste avant d’arriver au 3rd cutting et s’engager sur la plage, il y a un emplacement où on doit s’arrêter pour dégonfler les pneus à 17 PSI (manomètre fourni avec la voiture)… et c’est parti pour une grosse heure de conduite en ligne droite sur la plage de Teewah jusqu’à Double Island Point (40 miles ou 58 kms).

Cooloola-access-map.pdf
Cooloola-Beach-entry-maps.pdf

 

 

Même sur la plage, on n’oublie pas qu’on roule à gauche et si on croise les véhicules qui arrivent en face sur la droite, ne pas oublier de mettre son clignotant pour ne pas risquer un accrochage !!!
Il n’y a pas de signalisation, ni même de traces de roues sur la plage mais c’est tout de même une route avec ses limitations de vitesse: 80 kms sauf au niveau des camping où elle se réduit à 50 kms. Ce n’est pas de la circulation qu’il faut se méfier mais de la marée, des éventuels trous et châteaux de sable construits par les enfants, du pêcheur qui rentre à son camp, de l’éventuel plagiste qui bronze au milieu de la « route »… bref, il faut garder l’œil bien ouvert !!!

 

 

Jusqu’à l’extrémité de la plage de Teewah à Double Island Point, on longe des emplacements de camping qui donnent envie de s’y poser quelques jours, je préfère vous prévenir… Freshwater est l’endroit idéal si vous avez prévu de pique-niquer en route car vous y trouverez des tables et bancs et de nombreux varans (goannas) qui viennent visiter le coin !!!

Freshwater-Campground-Map.pdf

On croise également des sables colorés à un endroit nommé « Red Canyon » mais ils sont beaucoup plus spectaculaires après Double Island Point.

 

 

Arrivés à Double Point Island, 2 choix:

– aller visiter le phare qui se trouve sur la pointe. Bâti en 1884, il offre une vue à 360° sur l’Océan Pacifique, la plage de Teewah, Rainbow Beach et même Fraser !!!
Si vous n’y logez pas (c’est possible…) et que vous n’êtes pas en tour, il vous faudra laisser votre voiture sur la plage en contrebas et marcher une bonne heure pour gravir les 2,2 kms aller-retour qui mènent jusqu’au phare. C’est une balade de niveau 3 sans grande difficulté mais non accessible aux personnes à mobilité réduite.

Si vous avez le temps et avez envie de loger dans le cottage du gardien, il faut en faire la demande sur le site officiel de NOOSA PARKS ASSOCIATION INC. En échange d’un petit travail de maintenance, on peut rester une semaine du samedi au samedi 600 AU$ (363€) les 7 nuits pour 3 ou 4 adultes ou 450 AU$ (272€) pour 2 adultes… Une aubaine pour une vraie opportunité d’un logement insolite, sur un emplacement exceptionnel d’où on peut voir les dauphins surfer les vagues, les tortues, les requins, les raies manta et les baleines passer lors de leur migration entre juin et octobre…

Double-Island-Point-Application-Form.pdf

– prendre la Leisha Track qui coupe la péninsule pour accéder de l’autre côté dans la baie de Rainbow Beach (Honeymoon Bay).
C’est un chemin de sable de 800m à travers la forêt, qui porte le nom d’un bateau qui s’est échoué sur la plage de Teewah en 1954. L’arrivée sur la plage et son magnifique lagon est juste spectaculaire mais attention, encore une fois, aux marées car le passage est étroit !!!

 

 

Prévoyez de passer un peu de temps dans la HONEYMOON BAY car en plus d’être le berceau d’une des plus belles vagues du pays que l’on peut surfer sur plus de 40 mètres (!), c’est là qu’il y a les plus beaux sables colorés…
Les 4X4 des surfeurs sont tous alignés le long de la plage face à la mer, comme s’ils contemplaient leurs propriétaires s’amuser sur la plus longue droite de surf break du monde !!! Elle n’était pas dans son meilleur jour quand nous y étions… dommage !!!
Le lagon se prête également très bien au kitesurf…

 

 

Les sables colorés sont incroyables !!! On compte environ 40 teintes de rouge, jaune, orange, marron, ocre et rouille dues principalement à de l’oxyde de fer. Les aborigènes s’en servaient dans leurs créations artistiques et on ne peut pas s’empêcher de laisser libre cours à notre imagination avec des couleurs aussi belles…

 

 

 

 

On y resterait bien plus longtemps si on n’était pas tenu par les horaires du ferry pour Fraser…
Il nous faut encore aller jusqu’à INSKIP POINT, tout au bout de la péninsule puis jusqu’à notre hébergement sur Fraser !!!
En fait, à moins de dormir ou en tout cas de faire une pause de 12h sur le trajet (camping, phare ou Rainbow Beach…) jusqu’à la prochaine marée, on n’a que 4 h de temps disponible (2h avant et après la marée basse!). Et pour nous, qui avons prévu de dormir dans l’hébergement le plus proche sur Fraser: Eurong Beach Village, nous n’avons pas beaucoup de temps à perdre sur le chemin au risque de se retrouver coincés par la marée…

 

Si la conduite était plutôt facile jusque là, le 1er passage délicat est juste avant Rainbow Beach. Les locaux l’appelle « the infamous Mudlo Rocks« , des rochers enterrés profondément dans le sable sur la plage qui ne peuvent qu’être contournés à marée basse sinon c’est le bouillon ou le plantage si on essaie de passer par dessus… et évidemment, il n’y a pas d’autre passage…
Selon le bureau du tourisme de Cooloola, il y aurait eu presque 400 véhicules emportés par les vagues entre 2000 et 2010 soit presque une par semaine !!! Rien que pendant la semaine de vacances de Pâques 2012, c’est pas moins de 5 véhicules qui ont disparu en mer!!!

 

C’est tellement fréquent que c’est devenu une vraie attraction au grand bonheur des locaux qui s’installent dans le Phil Rogers Park au dessus pour admirer le spectacle de ces véhicules qui parviennent ou non à franchir les rochers !!!
Un site FaceBook a même été créé pour renseigner sur les conditions et documenter le carnage !!!

Pour être certain de ne pas se ridiculiser et perdre son 4X4, il faut passer ces rochers quand la marée est au plus bas et là, on se rend à peine compte de la difficulté tant on en passe loin.

 

 

Le 2ème passage délicat, c’est la péninsule d’INSKIP POINT. Ce n’est que du sable mou, très mou, il n’y a aucune route, aucune signalétique et aucun repère pour le point de départ de la barge. Si vous avez déjà conduit dans le sable, en désert (Namibie ou Sahara…) ça va vous rappeler des souvenirs sinon vous allez peut-être vous faire des sueurs froides mais c’est juste un aperçu de ce que vous allez expérimenter sur Fraser où il n’y a que du sable…
La page Facebook « I got bogged at Inskip Point » (Je me suis planté à Inskip Point) regorge de vidéos souvent spectaculaires (à regarder après votre passage sinon vous allez faire demi tour…). Le secret, c’est de ne pas s’arrêter mais si le véhicule devant vous s’ensable alors… Pas de panique, l’entraide est le maître mot dans le coin, vous verrez…

On s’est arrêtés à un endroit où on pensait que le ferry (qu’on voyait traverser…) allait accoster et on a été rassurés en voyant d’autres 4X4 s’aligner derrière nous… coup de chance!
En fait, c’est quand la barge ( Manta Ray) arrive, qu’on voit où est son départ. On embarque à la queue leu leu, un peu comme on veut et on paie soit à bord (cartes de crédit acceptées) ou au bureau, le MANTA RAY BARGE & PERMIT OFFICE au 66, Rainbow Beach Road à Rainbow Beach qui est ouvert tous le jours de 7h00 à 15h00. On peut y acheter aussi le permis pour Fraser.
La barge fonctionne tous les jours à partir de 05h15 avec un dernier départ pour Fraser à 17h00 et de Fraser à 17h15.
La traversée prend 10 mns et coûte 75 AU$ (46€) l’aller simple et 120 AU$ (73€) l’aller-retour pour 4X4 quelque soit le nombre de passagers.

On se gare sur la barge là où on nous dit en vérifiant bien que le levier de vitesse est sur « Park », que le frein à main est serré au maximum et on sort de la voiture parce qu’on sait que c’est sur cette même barge qu’en décembre 2016 un 4X4 est tombé dans l’eau !!!

Quand on vous dit que c’est une vraie grande aventure comme il n’y en a plus beaucoup!!!…

 

 

C’est après 2 jours complets sur l’île qu’on se pose à Rainbow Beach pour visiter et y dormir puis repartir le lendemain matin sur Noosa par la Great Beach Drive mais cette fois au lever de soleil…

 

 

Rainbow Beach

 

 

Rainbow Beach est une toute petite ville qui compte à peine 1100 habitants (!) mais de par sa position géographique qui en fait un point de départ privilégié pour accéder à Fraser Island, elle est très prisée par les touristes…
Son nom « Rainbow » (arc-en-ciel) provient de la multitude de couleurs des dunes de sable qui bordent ses côtes. Et si la plupart de ces couleurs proviennent de la forte teneur en minéraux du sable, la légende aborigène prétend qu’elles seraient en fait dues à un esprit représenté par un arc-en-ciel, qui se serait écrasé sur les falaises après avoir perdu une bataille contre un membre maléfique de la tribu !!!…

Ne faites pas la même erreur que nous qui pensions (à tort!) qu’en semaine et en basse saison, on pourrait trouver un hébergement facilement sans réservation.

 

Hébergements

 

DEBBIE’S PLACE, 28 to 32 Kurana St.
Joli bâtiment de style « Queenslander » avec des chambres et des studios à partir de 150 AU$ (92€), 140 AU$ (86€) (2 nuits minimum), 130 AU$ (79€) (3 nuits minimum). Magnifique mais on cherchait quelque chose un peu moins cher …

RAINBOW BEACH HOLIDAY VILLAGE, Rainbow Beach Road.
Villas à partir de 130 AU$ (79€) et des emplacements de camping très bien situés mais toujours un peu trop cher pour nous…

RAINBOW BEACH HOLIDAY PARK, 308 Carlo Road.
Cabins self contained tout confort à partir de 99 AU$ (60€) ce qui nous convenait parfaitement mais ils étaient complets.

– Les 2 auberges de jeunesse DINGO’S BACKPACKER RESORT au 20 Spectrum Street et PIPPIES BEACH HOUSE au 22 Spectrum Street partagent visiblement un grand espace commun et leur piscine sous le nom de FREEDOM HOSTELS… On y a logé dans la dernière chambre avec sdb disponible au tarif de 99 AU$ (60€) qu’on nous a réduit à 89 AU$ (54€) car très bruyante, trop près du bar !!! Le wifi n’était disponible que dans les parties communes mais pour la courte nuit qu’on devait y passer, c’était parfait !!!

 

 

– Si vous êtes sponsorisés ou que vous avez envie de séjourner là où Chris Hemsworth, l’acteur australien qui joue le rôle de Thor à l’écran, passe régulièrement ses vacances en famille, vous pourrez aller au PLANTATION RESORT, 1 Rainbow Beach Road, un resort 5 étoiles qui propose des apparts-hotel magnifiquement situés à partir de 339 AU$ (207€) la nuit pour 2 nuits minimum !!!

 

Restaurants

 

Ne passant qu’une soirée à Rainbow Beach, on a été plutôt limité pour tester les restaurants, on est allé à celui qu’on nous avait chaudement recommandé pour son emplacement avec vue sur la mer, la qualité de ses plats avec des prix très corrects:

RAINBOW BEACH SURF CLUB, Wide Bay Esplanade.

Si nous avions eu le temps, on nous avait également recommandé le:

ARCOBALENO ON THE BEACH, 1/19 Rainbow Beach Rd, près de la poste. Un restaurant plutôt accès sur la cuisine italienne, réputé pour être le meilleur restaurant de Rainbow beach !!!

 

A voir et à faire

 

– Se baigner dans le POONA LAKE. L’océan n’est pas réputé pour être très sûr et il est infesté de méduses entre octobre et mars et de requins toute l’année alors ce lac est parfait pour se rafraîchir, surtout si vous avez des enfants… Il ressemble beaucoup aux lacs de l’île de Fraser.
Pour y aller, il faut laisser la voiture à l’aire de pique-nique « Bymien Picnic Area » sur Freshwater Road. Compter environ 40 mns de marche pour parcourir les 2 kms qui mènent au lac. Ce sentier est quasiment aussi beau que le lac même s’il faut gravir une des dunes de sable qui l’entourent…

– Si vous voulez vous baigner sans marcher aussi longtemps, il faut donc aller à la SEARY’S CREEK. Rien à voir avec un lac puisque c’est une crique alimentée par une source. L’eau n’est pas très profonde mais elle est parfaite pour se rafraîchir.
La crique est facile d’accès sur la Rainbow Beach Road, à mi-chemin entre Cooloola et Rainbow Beach et elle est parfaitement signalisée. On y accède par un sentier d’une centaine de mètres depuis le parking.
Cerise sur le gâteau: on y trouve des toilettes et des tables de pique-nique… trop forts ces australiens !!!

– Vous prendre pour Chris Hemsworth (encore!) en posant sur le très instagrammable escalier qui part de Lawrie Hanson Park jusqu’à la plage surveillée. Il a d’abord été peint aux couleurs de l’arc-en-ciel puis on y a rajouté 4 mots « How good is living », un message plutôt optimiste mais qui a créé la polémique et divisé la ville. Les reproches sont variés: manque d’autorisation, vandalisme, symbolisme gay… bref le Clochemerle du coin!!!  Une pétition a même été lancée, si vous voulez la signer

 

 

– Vous amuser comme les locaux et jouer aux voyeurs en regardant les 4X4 essayer de passer les « infamous Mudlo Rocks » en vous installant dans le Phil Rogers Park au dessus des rochers… cette activité est référencée comme étant  le »“Rainbow Beach’s best free entertainment” (meilleur divertissement gratuit de Rainbow Beach!!!…)  (voir ci-dessus)

– Assister au lever ou coucher de soleil depuis le CARLO SAND BLOW, 85 Cooloola Drive.
C’est la « dune du Pilat » australienne, une masse de sable d’une superficie de 15 hectares qui surplombe la mer à 129m d’altitude( contre 106m pour le Pilat!). Comme de nombreux visiteurs et locaux, on y est allés pour assister au coucher du soleil sur l’ouest mais on peut aussi assister au lever du côté est !!!
Pour y aller, il faut prendre la Cooloola Drive jusqu’au bout, laisser sa voiture au parking et suivre le sentier, parfaitement entretenu et arboré d’eucalyptus aux troncs multicolores, sur environ 600m. Quelques marches mais aucune difficulté majeure, il est donc accessible à tous…
On arrive sur une plate-forme en bois qui surplombe une mer de sable dorée magnifique. J’ai beaucoup aimé que les visiteurs se déchaussent et laissent leurs chaussures avant de fouler le sable… belle marque de respect pour la nature !!!
Ne pas oublier l’apéritif, une petite couverture et les lunettes de soleil pour le coucher du soleil… le café et les croissants pour le lever !!!
On peut y faire du sandboard mais il ne faut pas essayer de rejoindre la plage, les risques d’éboulement sont trop présents.

 

 

 

 

Le jour n’est pas encore levé quand on quitte notre hébergement pour prendre la route de retour…
On veut profiter du lever de soleil depuis la Honeymoon Bay et passer les Mudlo Rocks sans encombre puisqu’on est en tout début de marée basse… La plage est tellement découverte qu’on les voit à peine…

Le spectacle de la lumière du soleil levant se reflétant sur le sable mouillé et le peu d’eau restant dans le lagon est féerique! Entre les falaises de sable coloré qui changent de couleur au fur et à mesure que le soleil se lève et les lumières qui jouent dans le miroir de l’eau, c’est tellement beau qu’on reste contemplatifs pendant un long moment…

 

 

 

Il faut pourtant nous faire violence et quitter ce paysage incroyable car nous devons encore rouler une bonne heure pour rendre la voiture à Noosa avant que la marée monte…
Avant de reprendre le ferry, on s’arrête dans une station de lavage (car spa) où on peut nettoyer la voiture avec un jet à haute pression qui provient du sol afin de débarrasser le bas de caisse de toute trace de sel et de sable. On peut aussi y regonfler les pneus. Tout se paie en pièces : 7 ou 8 AU$ le lavage, 2 AU$ le regonflage donc il faut prévoir d’avoir de la monnaie…
C’est la seule, il ne faut donc pas la louper sinon il faut payer un supplément pour le nettoyage au loueur ou faire demi-tour et repayer la traversée en ferry !!!…

Si on retourne sur Noosa via la route bitumée et Gympie, il y a la même station de lavage à Rainbow Beach!

 

 

Si j’ai commencé cet article en vous disant que le Great Beach Drive était un des meilleurs souvenirs de notre voyage et après ce récit, je pense que vous comprenez pourquoi,  je tiens à préciser que ce trajet n’est qu’une « mise en pattes » de l’expérience Fraser et qu’en fait ce sont les 4 jours entiers qui resteront à jamais gravés dans nos têtes !!!

 

 

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.