Tahiti

Tour de l’île de Tahiti partie 1: la Côte Est

 

Peu de touristes prennent le temps de faire le tour de l’île de  Tahiti car trop impatients de partir directement dans les autres archipels de la Polynésie pour pouvoir profiter de la magie des lagons….

Ayant fait la même chose sur mon premier voyage, je comprends parfaitement qu’en 3 ou 4 semaines, on en profite pour visiter un maximum d’îles avec le pass d’Air Tahiti et on ne reste sur Tahiti que le minimum de temps de correspondance…

De plus, du temps où j’y allais régulièrement en rotation quand j’étais navigante, je prenais systématiquement mon transfert de chambre sur Bora ou Moorea et du coup, je ne connaissais presque pas Papeete et encore moins le reste de l’île !!!

Il était plus que temps de combler cette lacune et de découvrir Tahiti et Papeete….

 

 

Tahiti est composée d’une île: Tahiti Nui (la grande Tahiti) et d’une presqu’île: Tahiti Iti (la petite Tahiti). La majorité des tahitiens habitent sur la partie nord-ouest de Tahiti Nui dans la périphérie de Papeete aussi il y a encore de nombreux endroits de l’île qui n’ont pas encore été dénaturés par l’urbanisation et qui sont très agréables à visiter…

 

 

Il faut tout de même reconnaître que la circulation en voiture y est un peu plus compliquée que sur les autres îles car entre le grand nombre de voitures, les bus, les scooters et les chiens errants qui traversent la route quand ça leur chante , il vaut mieux être vigilant !!! Et c’est sans compter sans les heures de pointe qui créent des bouchons interminables dans les abords de Papeete…

 

Je recommande de faire le tour de l’île en partant vers l’est, ce qui permet de revenir vers Papeete par la côte ouest et ses magnifiques couchers de soleil !!!

 

La route de l’est de Papeete jusqu’à Tautira fait environ 72 kms et celle de Teahupoo jusqu’à Papeete environ 76 kms, on peut donc faire le trajet en s’arrêtant pour visiter les points d’intérêt principaux dans la journée par contre si on veut profiter un maximum de tout ce que l’île offre, je conseille de faire ce tour en 2 fois. La première fois en visitant la côte Est et la 2ème, la côte Ouest… c’est d’ailleurs ce que nous avons fait !!!

 

De-Papeete-à-Tautira-Google-Maps.pdf

De Papeete à Teahupoo- Google Maps

 

MODE ET VOYAGES a édité un excellent  » Atlas d’idées pour un tour de Tahiti en une journée » avec un grand nombre de cartes détaillés des lieux incontournables dont je vous joins le lien: eBOOK LE TOUR DE TAHITI

 

On peut aussi combiner ce tour de l’île avec la « Route du Monoi », un circuit en 22 étapes de fabrication de la fameuse huile, dont des usines de noix de coco, des plantations de fleur de tiare, des marchés, des ateliers botaniques, des parfumeries, des phytothérapeutes, des spas… dont vous trouverez la carte détaillée dans cet article

Attention: certaines de ces étapes ne sont visitables que sur rdv…

 

 

La route de l’est

 

 

De-Papeete-à-Tautira-Google-Maps.pdf

 

Le long de la route direction la Pointe Vénus, le premier point d’intérêt, on peut voir de nombreuses fresques disséminées ça et là de chaque côté…

 

A l’entrée de Mahina, juste après le rond-point pour rejoindre la pointe, il y a une magnifique église rose qui est en fait un temple, le Temple protestant Getesemane. Elle a été repeinte en 2016 et si sa couleur surprend quelque peu et fait un peu penser à « l’église de Barbie » ou un gros gâteau d’anniversaire pour petite fille, elle a un potentiel photogénique surprenant avec le contraste du ciel bleu en fond !!!

Si vous avez la chance de vous y trouver un jour de messe comme nous, vous vous régalerez avec les chants magnifiques accompagnés au ukulélé et les tenues fleuries des paroissiens. A voir une vidéo que j’ai filmée à l’occasion…

 

 

La Pointe Vénus et son phare se trouvent sur un cap au bout de cette rue. Aucun problème pour se garer sur un parking gratuit.

Cette pointe doit son nom à l’observatoire que construisit James Cook en 1770 pour connaître la trajectoire de la planète Vénus car c’est ici qu’il débarqua lors de son premier voyage en 1769 afin d’y observer le transit de Vénus devant le soleil. C’est donc un lieu empreint d’histoire qui a vu accoster de nombreux navigateurs.

 

Le phare, qui a été le premier sur l’île, date de 1866… Il se raconte que durant la seconde guerre mondiale, afin de le protéger de la destruction et le camoufler à la vue des japonais en les empêchant de débarquer, les habitants l’avaient peint de cocotiers et qu’il était tellement bien camouflé que le gardien arrivait même à se tromper en grimpant à un réel cocotier en pensant monter dans son phare, les soirs où il avait un peu trop abusé de la boisson!!!

Aujourd’hui, ce phare est toujours en activité mais on ne peut pas le visiter…

La plage de sable noir, comme quasiment toutes les plages de la côte est, est réputée pour être un bon spot de kitesurf!

Etant la plage publique la plus proche de Papeete, elle est évidemment très fréquentée le week-end…

 

 

 

En reprenant la route, on longe la plage de Papenoo, un spot de surf réputé. Pas si facile de s’y arrêter car les emplacements pour se garer sont petits et pris d’assaut par les surfeurs. Si vous désirez connaitre les conditions de la houle pour une éventuelle session ou assister à de belles démonstrations, c’est ici….

Si vous êtes en 4X4, c’est de Papenoo, au PK 16,5 que vous pourrez entreprendre la traversée de l’île par les chemins de la vallée de la Papenoo. Inenvisageable sans une bonne voiture tout terrain, il est même conseillé d’être accompagné d’un guide comme recommandé dans cet article qui raconte ce périple.

 

 

Le prochain arrêt sera au Trou du Souffleur au PK 22. Appelé aussi « Arahoho », qui signifie en Tahitien « la route qui hurle », le spectacle des vagues qui s’engouffrent dans les trous du récif en formant un geyser est surtout impressionnant quand il y a de la houle sinon il n’y a pas grand chose à voir sinon un joli point de vue. Le chemin d’accès a été endommagé par une forte houle en février 2016 mais le site a été réhabilité et embelli depuis….

 

 

Juste après sur la droite, se trouve la route qui mène aux 3 cascades de Faarumai. Malheureusement, suites aux intempéries de 2015 et des éboulements qui s’en sont suivi, on ne peut accéder qu’à la 1ère! C’est bien dommage parce que tout le monde nous avait prévenus que c’est la 3ème qui est la plus belle et la plus praticable pour la baignade. On ne peut même pas tenté d’y aller car les chemins d’accès sont même camouflés !!!

 

Ça prend environ 10 mns de marche en forêt sur un chemin bien balisé pour arriver à la 1ère et seule cascade ouverte. C’est une jolie balade et le site de la cascade est magnifique. Il y a un grand parking pour se garer.

 

 

 

Pendant les 20 kms suivants, la route longe la montagne d’un côté, la mer de l’autre…Après le village d’Hitia’a, à proximité du PK 40, se trouve le départ de la randonnée des Lavatubes: ces tunnels de lave qui ont formé des cavités sous forme de galeries en se refroidissant. C’est une magnifique randonnée dans de somptueux paysages qui n’est pas prudente sans guide (on nous a beaucoup recommandé TAHITIREVATREK). De nombreuses cascades tout au long de ces 5h dont la cascade de Pape’ana’ana qui est visible et accessible depuis la route. On peut s’y baigner tout comme les villageois qui y viennent régulièrement…

 

 

Si vous l’avez loupée parce que trop occupés par la conduite ou la vue sur la mer à gauche, vous pourrez toujours vous rattraper avec une autre occasion de vous baigner, la double cascade Vaihi, à Faaone. Sur le côté des 2 chutes d’eau, il y a un escalier qui permet d’aller jusqu’aux doubles vasques qui surplombent les chutes… Il se prolonge par un chemin de randonnée qui remonte la rivière et de nombreuses autres vasques propices à la baignade…

 

 

On arrive ensuite à Taravao, la 2ème plus grosse ville de Tahiti où la circulation redevient plus dense et les grandes surfaces nombreuses. En plein milieu de la jonction entre l’île et la presqu’île, on peut aller soit côté est de la presqu’île vers Tautira, soit côté ouest vers Teahupoo ou remonter l’île par la côte ouest…

 

On prend la direction Tautira… 

 

On s’arrête pour déjeuner au TAUMATAI (littéralement: « le vent qui se pose ») qui nous a été recommandé comme un des meilleurs restaurants de Taravao. Camouflé derrière un mur de pierres, il n’est pas évident à trouver et c’est voulu par le propriétaire qui tient à garder son adresse un peu secrète !!!

Je vous joins un plan pour que vous ne tourniez pas dans le quartier comme nous l’avons fait… Belle adresse dans un joli jardin et un cadre polynésien très agréable. Cuisine fusion française-polynésienne. Nous y avons mangé un mahi mahi sauce roquefort excellent !!! Fermé lundi, mardi et les soirs de jours fériés…

 

 

Plan-Taumatai.pdf

 

Pour une toute petite faim ou un gros manque de fromage, peu après sur la route de Tautira, on peut aussi choisir de faire un stop dans la seule fromagerie artisanale de la Polynésie, LA FROMAGERE DE TAHITI,  où on peut goûter et acheter de délicieux fromages: le Saint Tahitien et bien d’autres (tomme, pâte molle ou fromages frais parfumés aux herbes, à l’ananas…) fabriqués avec le lait des vaches du plateau. Inattendu et bienvenu…

Les indications données par Juliette (la fromagère) sur sa page FB: route de Tautira : prendre direction du plateau de Taravao et tourner au passage piéton côté mer, après le centre pour handicapés. C’est le long bâtiment jaune au toit/portes vertes… et le plan pour y aller…

 

Atelier-La-Fromagère-de-Tahiti-.pdf

 

Ensuite le choix sera d’aller jusqu’à Tautira pour visiter le village paisible mais sans grand intérêt à part le Temple protestant Ziona de Afaahiti, situé coté mer le long de la route ou prendre directement la route du plateau de Taravao.

On peut aussi déjeuner dans un snack très réputé au nom évocateur à Tautira: LE SNACK DU BOUT DU MONDE.
Uniquement le midi.

 

 

Pas de route entre Tautira et Teahupoo, il faut donc faire demi-tour et reprendre la route vers Taravao pour aller sur le côté ouest de la presqu’île alors autant joindre l’utile à l’agréable et y aller via le plateau de Taravao.

Pas super facile de trouver la route pour monter sur le plateau car rien n’est indiqué. Le mieux c’est de chercher la route pour Mitirapa (et de la trouver (!) ou demander…) comme indiqué sur la carte ci-jointe.

Dans un paysage détonnant de prairies où paissent des vaches, il faut monter jusqu’au belvédère pour admirer un panorama exceptionnel sur l’isthme qui sépare l’île de la presqu’île. Idéal également pour prendre un peu le frais…

Le climat plus tempéré se prête parfaitement à une randonnée à cheval que propose le RANCH DU PLATEAU RAUVAU.

 

 

 

Redescendre ensuite du plateau par la route qui permet de rejoindre la côte ouest de Tahiti Iti pour se diriger direction Teahupoo si on veut faire le tour complet de l’île et rentrer sur Papeete via la côte Ouest comme je vous le décris dans la 2ème partie sinon rejoindre Taravao et reprendre la même route en sens inverse pour retourner sur Papeete.

Partagez...

Une réflexion au sujet de « Tour de l’île de Tahiti partie 1: la Côte Est »

  1. This is a good post. This website has lots of interesting things, it made it easier for me in many ways.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.