New South Wales

De Port Stephens à Sydney

 

Il y a un peu plus de 200 kms et 2h30 de route pour aller de Port Stephens à Sydney où on a décidé de passer les fêtes de Noel…

 

 

Avant de quitter Port Stephens, on profite de notre bonne connexion internet pour nous enregistrer sur le site officiel de paiement des autoroutes de la région: LINKT. On ne veut ni se prendre la tête à essayer d’éviter les zones à péages, ni risquer une forte amende alors que les péages ne sont pas très chers, on choisit donc de prendre un SYDNEY PASS.

 

Il n’y a qu’à créer un compte, remplir les détails de son véhicule et de sa carte de paiement, et jusqu’à 30 jours consécutifs, on est débité sur sa carte bancaire de 0,75 AU$ (0,44€) à chaque passage de péage après un droit d’entrée de 1,50 AU$ (0,88€).
Et la bonne nouvelle , c’est que depuis récemment, ce pass inclut également les péages d’autoroutes de Melbourne et Brisbane !!!

 

Dès qu’on quitte Port Stephens, on est surpris de voir des grands panneaux informant du nombre de koalas tués sur la route suite à des collisions avec des véhicules (photo d’en tête de l’article)… 18 à la fin de l’année 2018 contre 12 l’année précédente et j’imagine que fin 2019, ils ont battu tous les records avec les incendies et les koalas qui s’échappaient sur les routes…
C’est tellement triste… j’espère juste que ces informations ont un effet efficace sur les conducteurs…

 

Plusieurs arrêts sont possibles sur la route….

 

 

 

NEWCASTLE

 

En chemin, on aurait pu s’arrêter à Newcastle parce que plus que la visite du fort, le FORT SCRATCHLEY et celle de l’ancien poste de police transformé en centre culturel, le LOCK-UP, c’est surtout les immenses piscines d’eau de mer art-déco historiques (OCEAN BATHS) que j’aurais aimé voir mais on a prévu de faire un stop au MORISSET PARK et ses kangourous alors on zappe Newcastle…

 

 

HUNTER VALLEY

 

Une autre alternative aurait été la Hunter Valley, à l’ouest de Newcastle et Port Stephens, à l’intérieur des terres. C’est la région viticole la plus ancienne et la plus connue d’Australie, avec plus de 150 grands vignobles.

Très prisée par les habitants aisés de Sydney, la Hunter Valley n’est pas une région bon marché, même si l’on trouve quelques backpackers et des cafés pour les budgets plus serrés. En semaine et en dehors des vacances scolaires, on peut y résider sans trop dépenser mais juste avant Noel, c’est quasi mission impossible… tout est réservé depuis très longtemps!
C’est bien dommage parce qu’on s’y serait bien arrêté une soirée dans une des fromageries de Pokolbin pour y déguster un plateau de ces fromages qui nous manquent tant depuis le début du voyage:

 

HUNTER VALLEY CHEESE FACTORY, 447 McDonalds Rd, Pokolbin NSW 2320

Ils proposent une sélection fantastique de fromages au lait de vache et au lait de chèvre, disponibles à la dégustation et à l’achat. On peut commander un plateau de dégustation ou réserver un cours de connaissance pour en savoir plus sur les différentes variétés de fromages et l’art d’associer les vins.

 

SMELLY CHEESE SHOP, Roche Estate Complex, 2144 Broke Road, Pokolbin NSW 2320

On peut ou y manger ou y acheter un grand assortiment de fromages.

 

 

MORISSET PARK

 

On est super motivés à l’idée d’aller passer un moment dans ce parc connu pour son abondance en kangourous. On s’est organisés en fonction, avec un plein de carottes pour eux, comme c’est recommandé, et un pique-nique de déjeuner pour nous !!!

Pas facile de trouver l’endroit précis, pas d’indication et on n’avait pas complètement intégré que c’était le parc d’un hôpital psychiatrique, le MORISSET MENTAL HEALTH HOSPITAL !!! Suite aux incidents précédents entre touristes et kangourous, le parc venait juste (2 jours avant!) de fermer ses portes au public et on s’est fait rembarrer par des gardes tout comme de nombreux autres touristes…
Je ne sais pas si on pourra y retourner un jour mais ça parait compromis parce qu’il envisageaient même de fermer la grille d’accès depuis la route principale.
C’est donc la mort dans l’âme et le coffre plein de carottes qu’on reprend la route…

 

 

LAC TUGGERAH

 

Si on avait connu son existence, on s’y serait certainement posé au moins pour pique-niquer et se balader sur cette longue jetée si photogénique mais on ne l’a découvert qu’après…
En fait, ce sont 3 jetées parallèles, construites en 1915 qui sont réputées pour être les plus longues de la région avec leurs 351m de long !!!

 

Dommage mais il reste moins de 100 kms pour atteindre Sydney alors on y va direct…

 

 

SYDNEY

 

 

Vu qu’on a zappé Brisbane, Sydney est la première grande ville qu’on aborde en voiture mais avec un bon GPS, c’est sans trop de stress qu’on arrive sans encombres devant l’hôtel qu’on a réservé:

IBIS SYDNEY KING STREET WHARF, 22 Shelley Street, King Street Wharf

A 115 AU$ (67€), prix promotionnel, la chambre double, c’est le meilleur deal que j’ai trouvé en plein centre. Et même si la chambre était toute petite, sans rangements pour nos affaires (la seule penderie était occupée par la planche à repasser), avec une fenêtre minuscule qui ressemblait plus à une meurtrière (30 cms x 110cms), qui ne s’ouvrait pas et que la climatisation était beaucoup trop froide à notre goût, l’emplacement près de Darling Harbour était vraiment pratique pour pouvoir visiter la ville à pied…

 

Les 2 autres alternatives que j’avais sélectionnées étaient:

BIG HOSTEL, 212 Elizabeth Street, Surry Hills

Cette auberge de jeunesse « boutique » propose des hébergements réputés économiques dans le quartier central des affaires de Sydney, à 5 minutes à pied de la gare centrale et à 10 minutes de marche de Darling Harbour.
La chambre double avec sdb partagée est à 120 AU$ (70€) et celle avec sdb privée à 130 AU$ (76€). Le rooftop doté d’un jardin avec barbecue et d’une terrasse bien exposée est très agréable en été…

 

SYDNEY HARBOUR YHA, 110 Cumberland Street

Extrêmement bien placé dans le quartier de « The Rocks' », près du Harbour Bridge et de l’Opéra, cette grosse auberge de jeunesse propose des chambres doubles avec sdb privée à partir de 198 AU$ (115€), premium avec TV et vue sur le port à partir de 219 AU$ (128€) ainsi que des dortoirs. Le petit déjeuner est inclus. Le rooftop a une vue imprenable sur l’opéra et le pont, le top du top du must des auberges de jeunesse !!!

 

 

Se garer à Sydney

 

Le gros problème à Sydney quand on est en voiture, c’est le parking !!! Toutes les places dans le rues sont payantes via des horodateurs limités à 4 heures entre 2 et 3 AU$ l’heure et même le weekend où c’est un peu moins cher! Le paiement peut se faire avec une carte crédit…

 

Les parkings sont chers, jusqu’à 70 AU$/jour 40€) mais on peut réserver sa place à l’avance et bénéficier d’un tarif réduit pour un weekend ou une semaine de 5 jours du lundi au vendredi. Tous les hôtels facturent les places de parking et l’Ibis n’était vraiment pas un bon plan à 55 AU$/jour (32€)! En comparaison, le Sydney Harbour Yha propose une place de parking à 30 AU$ (17€), il faut donc bien se renseigner avant…

Le site PARKOPEDIA permet de visualiser les places disponibles à l’instant T en parc ou en horodateurs dans la rue. Sur le site SECURE P, on peut réserver à l’avance sa place au jour, à la nuit, à la semaine ou pour le weekend. Attention: bien vérifier les horaires d’entrée et de sortie (une minute avant ou après peut vous doubler la note!) et la hauteur maximale surtout si vous êtes en 4X4 avec une tente sur le toit !!!
C’est comme ça que je me suis rendue compte que j’aurais payé nettement moins cher si j’avais réservé par moi-même en ligne le parking recommandé par l’Ibis à un soi-disant tarif préférentiel !!!

Les amendes pour dépassement du temps de stationnement sont à 80 AU$ (46€), celles pour stationnement sur une place handicapée à 375 AU$ (218€). La bonne nouvelle, c’est qu’une fois verbalisé, on peut rester sur la place toute la journée!!!
Par contre, si votre voiture est embarquée en fourrière, il vous en coûtera 400 AU$ (232€) pour la récupérer !!!

Bref, vous aurez compris que si vous avez l’occasion de vous séparer de votre voiture, si c’est une voiture de location, le temps de votre séjour à Sydney, votre porte-monnaie ne s’en portera que mieux !!!
Dans le cas d’un road-trip de plusieurs mois avec un arrêt de quelques jours à Sydney comme on l’a fait, une solution serait certainement de rendre votre véhicule à l’agence de l’aéroport et prendre une navette ou celle du centre ville et circuler avec les transports en commun pour reprendre un autre véhicule en repartant de Sydney… Une autre de prendre un hébergement en dehors de la ville et la rejoindre en transport en commun pour les visites…

 

Les transports en commun

 

Comme la plupart des grandes villes, Sydney est très bien desservie par les transports en commun. Si jusqu’à récemment (août 2019), il fallait se procurer une carte de transport rechargeable (OPAL), on maintenant également prendre ces transports en les réglant avec sa carte de crédit sans contact

 

Toutefois, il y a plus de contraintes à utiliser sa carte de crédit:
– des frais peuvent vous être chargés sur chaque paiement par votre banque étrangère
– vous serez considéré en adulte donc ce n’est pas utilisable par un enfant
– une carte par personne, difficile à gérer si vous êtes en famille avec des enfants
– il faut toujours utiliser la même carte
– ne pas oublier de passer sa carte en débarquant au risque d’être débité d’un trajet plus long

 

Il faut donc peser le pour ou le contre car c’est vrai qu’on ne peut pas trouver la carte Opal partout. Bizarrement, on ne peut pas se la procurer aux machines des stations de métro !!! On la trouve principalement dans les 7-Eleven et d’autres magasins qu’on peut repérer avec la carte interactive du site officiel. Elle est gratuite mais on doit la charger de 10 AU$ minimum à l’achat (35 AU$ à l’aéroport). Ensuite, on peut la recharger dans les même endroits, sur les machines en station ou directement en ligne via l’application Opal qui permet également de construire son voyage, calculer le montant du transport, recevoir une alerte quand on arrive à destination, trouver les détaillants Opal, déclarer la perte ou le vol de la carte… bref, elle est incontournable pour se déplacer dans la ville !!!…

Qu’on utilise la carte Opal ou sa carte de crédit, le principe reste le même: il suffit de la passer devant le lecteur électronique au début et à la fin du trajet. Le montant du trajet sera débité automatiquement à chaque « top » de la carte Opal et à la fin de la journée pour les cartes de crédit.
Quelque soit le mode de paiement:
– les frais sont plafonnés à 16,10 AU$/adulte, 8,00 AU$/enfant par jour en semaine et 2,80 AU$ le dimanche
– on bénéficie d’une remise de 50% sur les déplacements sur une semaine après plus de 8 trajets
– le montant des transports est plafonné à 50 AU$ par semaine du lundi au lundi
– les enfants de moins de 4 ans voyagent gratuitement
– constater l’allumage d’un voyant vert et le son d’un beep à la présentation de la carte pour confirmer l’enregistrement du passage, son paiement et éviter l’amende en cas de contrôle.

La carte Opal n’étant valable qu’à Sydney, quand on quitte la ville, on peut soit garder le montant restant sur la carte pendant 9 ans (durée de validité de la carte), transférer ce montant sur une autre carte ou demander un remboursement si on a un compte dans une banque australienne.

Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.